Hengbart : "Je suis passé de 60 000 à 200 personnes"

le
0
Hengbart : "Je suis passé de 60 000 à 200 personnes"
Hengbart : "Je suis passé de 60 000 à 200 personnes"

Deuxième de l'Indian Super League avec les Kerala Blasters, Cédric Hengbart a quitté la ferveur asiatique pour retrouver le calme de son Calvados natal. À bientôt 35 ans, l'ancien défenseur de Caen ou d'Auxerre a accepté de filer un coup de main à l'USON Mondeville, club de DH. Un retour aux sources qu'il espère temporaire avant de retourner goûter à la folie indienne.

Comment tu te retrouves à Mondeville aujourd'hui ? Je recherchais un club professionnel, mais sachant que j'en avais déjà fait deux en une saison, Ajaccio et Kerala, je n'avais pas le droit de re-signer dans un troisième club pro. Donc j'étais coincé au niveau de l'Europe. J'aurais pu signer dans un des championnats qui démarrent après janvier, comme les États-Unis, l'Australie ou la Russie, mais je n'avais aucun contact. Comme je n'avais pas envie d'arrêter de jouer, je suis retourné dans mon premier club. Je pensais m'entraîner tout seul pendant six mois, mais vu que je connais du monde dans la région et que mon frère aussi, on en a parlé. Et ça intéressait l'entraîneur de Mondeville, que je connais depuis ma première année professionnelle à Caen, donc ils m'ont contacté et je n'ai pas hésité.
L'accueil de tes nouveaux coéquipiers a été bon ? C'est vrai que je partais un peu dans l'inconnu, car je ne connaissais plus personne comme joueurs, juste des jeunes, mais j'ai été très bien accueilli. Au contraire, ils attendent que je leur amène pas mal d'expérience et que je les aide à jouer la montée.
Qu'est-ce qui te plait le plus dans ce retour au foot amateur ? Ce qui me plaisait déjà, c'était de continuer à jouer, car je n'avais pas envie d'arrêter le foot maintenant. Six mois sans jouer, à 35 ans, ce n'est jamais facile. C'était ma première motivation. Et puis la seconde, c'était d'aider un club qui m'a formé, dans une équipe amateur, avec des jeunes. Tout était réuni pour que je signe là-bas. Pour l'instant, j'ai fait trois matchs de championnat, on en a gagné deux et fait un nul. On n'a pas pris de but, donc en tant que défenseur, je suis content.
En DH, tous tes adversaires doivent vouloir "se taper" Hengbart Non, pour l'instant je n'ai eu que des bons retours et aucun problème. Ça reste un niveau régional et je connais beaucoup de monde ici, j'ai pas mal d'amis, donc c'est toujours très bien.
Tu as retrouvé des petits instants du foot amateur que tu n'avais plus en pro ? Ça reste comme au niveau professionnel, à part qu'il y a moins d'entraînements. On a déjà fait une soirée Ligue des champions et pizzas,...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant