Hélicoptères kazakhs : «Rien ne met en cause Nicolas Sarkozy» assure Guéant

le
7
Hélicoptères kazakhs : «Rien ne met en cause Nicolas Sarkozy» assure Guéant
Hélicoptères kazakhs : «Rien ne met en cause Nicolas Sarkozy» assure Guéant

C'est la nouvelle affaire qui plane au-dessus de Nicolas Sarkozy et son entourage. Des juges financiers enquêtent depuis mars 2013 sur des commissions présumées en marge d'un contrat de vente d'hélicoptères avec le Kazakhstan, conclu en 2010 comme le révélait mardi Le Monde. Interrogé sur France Info ce jeudi, Claude Guéant, ancien secrétaire général de l'Elysée, dénonce une «pseudo-révélation» et dément toute implication de l'ex-chef de l'Etat dans cette affaire.

«On assiste dans cette pseudo-révélation à un scénario déjà trouvé dans d'autres occasions». «Rien ne met en cause Nicolas Sarkozy», certifie-t-il.

«Il est vrai que Nicolas Sarkozy a fait un déplacement au Kazakhstan à la fin de 2009. Comme il est d'usage, un certain nombre de contrats ont été évoqués. Mais ni Nicolas Sarkozy, ni le secrétaire général que j'étais, ni personne à l'Elysée n'a participé à la négociation de contrats commerciaux» assure-t-il.

L'Elysée avait «suggéré» un avocat

Autre aspect du dossier, les enquêteurs se demandent si l'ancien pouvoir a pu faire pression sur des parlementaires belges, à la demande du président Nazarbaïev, pour adopter une disposition législative permettant un abandon de poursuites pénales, dont avaient bénéficié un homme d'affaires belgo-kazakh et deux de ses associés.

«Ce qui est vrai, c'est que des collaborateurs de l'Elysée ont suggéré à M. Chodiev, qui était proche de M. Nazarbaïev, le nom d'un avocat susceptible de le défendre avec efficacité. Cet avocat a fait son travail, il a gagné les procès qui impliquaient M. Chodiev en Belgique, mais bien après. Jamais le président Sarkozy ni quiconque à l'Elysée n'a demandé quoi que ce soit à la Belgique» assure encore Claude Guéant.

Le journal Le Monde, qui révélait mardi l'existence de cette enquête, affirme qu'un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, quand il était président de la République, ainsi qu'une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 9 oct 2014 à 12:10

    Laissons faire les enquèteurs et la justice...On ns désinforme à longueur de journée !...:-)))

  • M3121282 le jeudi 9 oct 2014 à 11:24

    comment se fait il ? il n'est pas déjà emprisonné !

  • M7097610 le jeudi 9 oct 2014 à 10:47

    en fait, ils ont oublié de nous dire que sarko-bismuth, il n'a rien fait de 2007 à 2012...Chirac, à côté, c’était un bourreau de travail ! MDR de MDR

  • M3121282 le jeudi 9 oct 2014 à 10:34

    Al Capone et ses sbires ne sont pas n'est pas morts ! et la France est encore un beau pays

  • M1461628 le jeudi 9 oct 2014 à 10:04

    Bygmalion connais pas , Kasakstan il joue contre le Psg ? connais pas mais laisser moi dire combien j'aime la France comme le général de Gaulle !!lol ce dernier il doit faire des bonds là oû il est..

  • berco51 le jeudi 9 oct 2014 à 09:56

    Il n'y a pas d'affaire. Le Kasakstan n'existe pas, eurocopter ne construit pas d'hélicoptères et Guéant n'a jamais touché 10000 euros par mois en liquide du temps de sa participation au gouvernement Sarkozy.

  • M4958114 le jeudi 9 oct 2014 à 09:51

    le guéant qui taper dans la caisse noire de l'etat ont peu y faire confiance !