Hélène Mandroux voulait coûte que coûte célébrer le premier mariage gay

le
0
La maire socialiste de Montpellier voulait être la première à marier un couple homosexuel en toute légalité. Elle enchaîne samedi sur deux autres mariages homosexuels. Et se moque des critiques.

Si bien des jeux de coudes ont été nécessaires pour qu'il soit le premier de l'Histoire, il s'en est fallu peu pour que, aujourd'hui, le mariage de Vincent et Bruno, premier couple homosexuel à convoler depuis la promulgation de la loi Taubira, soit valide.

Les dix jours pleins exigés par la loi pour la publication des bans (soit le 11e jour comme le stipule l'article 63 et suivants du Code civil) ont été ficelés ric-rac. La publication a été faite le 18 mai, certifie la mairie de Montpellier, soit le jour de la promulgation de la loi par le président de la République. Or, le 18 mai étant un samedi, jour où le service d'Etat civil est fermé, comme le confirme la mairie de Montpellier (excepté pour les déclarations de naissance et de décès), le couple n'a pas pu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant