Helena Costa frappe fort

le
0
Helena Costa frappe fort
Helena Costa frappe fort

Helena Costa a retrouvé sa langue et mis des mots sur son départ soudain de Clermont. Après être resté sur la réserve lors de la conférence de presse annonçant sa démission, la technicienne portugaise a publié un long communiqué savoureux pour expliquer les raisons de sa décision. « Mon départ est dû à un ensemble d'évènements que n'importe entraîneur n'aurait pu admettre, explique-t-elle. C'est un manque total de respect, et une preuve d'amateurisme. Le directeur sportif voulait signer des joueurs sans mon accord, alors que je dois coacher cette équipe. Je trouve inacceptable que, dans une structure professionnelle, l'entraîneur apprenne la signature d'un joueur par le secrétariat du club, en lisant les noms des joueurs sur la liste des joueurs devant passer les premiers tests médicaux. Plus amateur encore, le fait que le directeur sportif ne réponde pas aux e-mails, ou autres messages envoyés cinq jours avant la reprise. »

« Tu me fatigues avec tes tonnes de mails, je ne suis pas à ta disposition »

Désireuse de ne pas envenimer les choses lors de la conférence de presse, Helena Costa va plus loin. « Les seules informations que j'ai reçues sont venues du secrétariat du club, ajoute-t-elle. Du coup, par e-mail, j'ai affirmé au directeur sportif mon désaccord. Réponse : « Tu me fatigues avec tes tonnes de mails, je ne suis pas à ta disposition ». Pareil pour l'organisation des matchs amicaux, dont j'ai été informée par email. Par manque d'information, des réunions avec le staff technique ont été annulées, preuve d'un manque de professionnalisme. Face à toutes ces situations, j'ai sollicité le président, pour une réunion, afin de lui révéler tous ces dysfonctionnements, ces négligences, cette gestion médiocre. J'ai évoqué la réponse grossière de M.Olivier Chavanon, lui affirmant que la confiance était brisée. Je lui ai dit que je quittais mon travail, si le manager était conservé. Le président ne m'a finalement jamais recontacté sur le sujet. »

« J'ai ressenti un profond dégoût pour ce manque de communication »

En conclusion, Helena Costa explique son dernier jour passé au club. Lundi, elle a décidé d'aller trouver son président pour une dernière tentative d'explication. Sans résultat. « Je suis arrivée au club hier (lundi), la première, à 6h45, pour avoir une discussion avec le président, explique-t-elle. J'ai ressenti un profond dégoût pour ce manque de communication, dans une situation que je juge grave. Je n'ai pas voulu rencontrer les joueurs, pour provoquer une réunion avec le président et le directeur sportif. Ce dernier, après de longues discussions, a reconnu avoir commis des erreurs dans sa communication vis-à-vis de moi. J'ai informé toutes les personnes présentes de ma décision de démissionner. Je l'ai toujours dit, je suis exigeante avec moi-même, et je veux de la confiance, de la droiture, autour de moi. Cette succession d'épisodes m'a décidée. » Son arrivée avait fait du bruit, son départ suit le même chemin.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant