Heineken confirme le rejet d'une offre de SABMiller

le
0

LONDRES, 15 septembre (Reuters) - Heineken HEIN.AS a confirmé dimanche avoir été approché par son concurrent SABMiller en vue d'une offre de reprise, qu'il a déclarée "non recevable". Le brasseur néerlandais a expliqué que la famille fondatrice, qui contrôle Heineken via la société holding Heineken Holding HEIO.AS , entendait maintenir l'indépendance du fabricant des bières Heineken et Amstel. "La famille Heineken a informé SABMiller, Heineken et Heineken Holding de son intention de préserver l'héritage et l'identité de Heineken en tant que compagnie indépendante", a dit le groupe dans un communiqué. "La famille Heineken et la direction de la société sont convaincues que l'entreprise continuera à produire de la croissance et de la valeur pour ses actionnaires." Selon des sources citées par l'agence Bloomberg, l'approche de SABMiller faisait partie d'une stratégie visant à se mettre à l'abri d'une OPA potentielle de son rival Anheuser-Busch InBev ABI.BR , le numéro un mondial de la bière. SABMiller, dont la capitalisation boursière atteint les 55 milliards de livres (69 milliards d'euros), est le numéro deux mondial devant Heineken, troisième avec une valeur boursière de 34 milliards d'euros. SAB, propriétaire entre autres des bières Miller Lite, Peroni et Grolsch, cherche à croître en Europe et en Amérique du Nord pour compenser l'effet défavorable des taux de change sur ses ventes dans les pays émergents. Heineken, leader sur le marché d'Europe de l'Ouest, s'est développé ces dernières années dans les pays émergents à plus forte croissance, notamment au Mexique et en Asie. Un rapprochement entre les deux groupes entraînerait des chevauchements d'activités sur de nombreux marchés - aux Pays-Bas, dans certains pays d'Afrique et d'Amérique latine, ainsi qu'au Viêtnam et en Inde -, ce qui ne manquerait pas de susciter un examen approfondi des différentes autorités antitrust. (Martine Geller à Londres, Thomas Escritt, Sarah Young et Philip Blenkinsop, Véronique Tison et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant