Hein Vanhaezebrouck, le système V

le
0
Hein Vanhaezebrouck, le système V
Hein Vanhaezebrouck, le système V

Le coach dont la difficulté de prononciation du nom de famille n'a d'égal que les compétences tactiques, et le sens de la débrouille est, mine de rien, en train de transformer la Jupiler League avec La Gantoise. Quand il ne commet pas d'attentats médiatiques lors de mémorables conférences de presse. Portrait d'un homme à la dégaine de première ligne qui utilise Google comme Football Manager.

Le 13 juillet dernier, l'éminente revue de football anglaise FourFourTwo avait fait paraître son top 50 des meilleurs entraîneurs du monde. Si son quinté de tête était attendu avec, dans l'ordre Mourinho, Guardiola, Luis Enrique, Simeone, Allegri, le reste du classement avait réservé quelques surprises. Pas de Nuno ni de Bielsa, par exemple. Mais quelques nouveaux patronymes, dont le maxillaire Hein Vanhaezebrouck, quarante-septième du classement, bien au chaud entre Bruce Arena des Los Angeles Galaxy et le sélectionneur de la République tchèque, Pavel Vrba. Et pour cause : le natif de Courtrai a offert à La Gantoise son tout premier titre en Jupiler League – en cent quinze ans d'existence – deux mois plus tôt. " Vanhaezebrouck est peut-être un illustre inconnu à l'international, mais il est énormément respecté en Belgique. À Courtrai, le club était obligé de vendre ses meilleurs joueurs chaque saison, mais il trouvait toujours une solution ", annonçait alors le journaliste Michael Yokhin pour justifier le choix de l'entraîneur belge.

De l'ambition, de la possession et des cruijffismes


Surtout, si Vanhaezebrouck a remporté un inattendu sacre à la tête de La Gantoise, cela ne l'a pas empêché de le faire avec la manière. Dans un championnat plus connu pour bétonner en défense que pour se projeter vers le but adverse, le jeu résolument offensif des Buffalos fait office de football champagne en même temps qu'une véritable opposition de style avec le jeu tout en passes courtes du FC Bruges de Michel Preud'homme. C'est que Vanhaezebrouck est arrivé à La Gantoise avec des idées bien arrêtées sur le football, avec son schéma 3-5-2 modulable en 5-3-2 ou 4-5-1 en fonction de ses adversaires, et un leitmotiv de la possession (59% sur la phase de saison régulière l'année dernière) tel que l'ancien défenseur de Lokeren pastichait un fameux " cruijffisme " dans une longue interview donnée à La Dernière Heure en septembre dernier : " Tant qu'ils n'ont pas la balle, ils ne peuvent pas marquer. "

Un homme plein de principes qui se permet même de distiller ses bonnes idées aux autres par voie de presse, comme la fois où il conseilla à Marc Wilmots de descendre d'un cran, voire deux, l'ailier de Tottenham Nacer Chadli pour pallier le problème récurrent de latéral droit en sélection belge. Et autant dire que Vanhaezebrouck n'est pas près de s'arrêter en si bon chemin.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant