HeidelbergCement porté par l'international, grossit en Australie

le
0

FRANCFORT (Reuters) - Le cimentier allemand HeidelbergCement a fait savoir jeudi qu'il tablait sur une hausse de son bénéfice opérationnel en 2013 à la faveur d'une demande plus soutenue en Amérique du Nord, en Asie et en Afrique.

Le groupe a ajouté qu'il doublerait sa part dans un cimentier australien, pour la porter à 50% en vue d'une hausse de la demande dans la région.

HeidelbergCement achètera 25% de Cement Australia au suisse Holcim pour un prix qui n'a pas été divulgué, afin de créer une coentreprise. Cement Australia a enregistré un chiffre d'affaires d'un milliard de dollars australiens (800.000 euros) en 2012.

En Bourse, HeidelbergCement s'adjugeait plus de 3% en matinée après ces annonces, à 56,28 euros à 09h20 GMT.

Début février, HeidelbergCement s'était dit en mesure d'augmenter ses prix en 2013 grâce à une accélération de la demande en Afrique, Asie et Amérique du Nord, et avait annoncé 150 millions d'euros d'économies de coûts supplémentaires dans l'année, portant son objectif en la matière à un milliard d'euros par an pour les trois exercices s'achevant en 2013.

HeidelbergCement avait fait état dans le même temps d'une hausse de 10,9% de son bénéfice opérationnel au titre du quatrième trimestre 2012, à 455 millions d'euros.

Selon les données de Thomson Reuters StarMine, les analystes estiment que le résultat d'exploitation du groupe devrait augmenter à 1,68 milliard d'euros en 2013, contre 1,61 milliard l'an dernier.

Le concurrent français Lafarge, dont les comptes sont repassés dans le vert au quatrième trimestre 2012, a aussi accéléré ses réductions de coûts et table également sur une croissance tirée par les émergents et l'Amérique du Nord.

Peter Dinkloh, Julien Dury pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant