Hécatombes de baleines inexpliquées au large de la Floride et de l'Écosse

le
0
L'Écosse et la Floride ont été les théâtres de deux nouveaux drames de la biodiversité marine le week-end dernier.
L'Écosse et la Floride ont été les théâtres de deux nouveaux drames de la biodiversité marine le week-end dernier.
Des dizaines de cétacés se sont échoués le week-end dernier.

De quoi altérer encore un peu plus le moral de Paul Watson, président-fondateur de l'ONG de protection de l'environnement Sea Shepherd actuellement en fuite, et plus largement celui de tous les amoureux de la nature. En Floride (États-Unis), ce sont quelque vingt-deux baleines, dont cinq seulement ont pu être sauvées, qui se sont échouées sur une plage ce samedi 1er septembre. Des chercheurs de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) ont en outre indiqué que deux autres incidents de ce type se sont produits le week-end dernier en Amérique du Nord, plus exactement au large de Cape Cod (Massachusetts) le samedi et à proximité immédiate des côtes canadiennes le lendemain.
Cette hécatombe, qui n'est pas sans rappeler les échouages de dauphins au large des côtes péruviennes en mai dernier, les scientifiques ne sont pour l'heure pas en mesure de l'expliquer. Pour tenter de lever le voile, les dix-sept cétacés morts en Floride vont être autopsiés dans différents laboratoires de l'État, a confié à nos confrères de l'AFP Blair Mase, membre de la NOAA, qui souligne que « les membres d'un groupe restent toujours ensemble. Si un animal est malade, ils vont donc tous s'échouer et si vous les remettez à l'eau, ils reviendront et s'échoueront encore ».


Un drame de plus pour la biodiversité marine
Quant aux cinq spécimens qui ont pu être secourus, « ils sont da
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant