Hécatombe du groupe Front de gauche à l'Assemblée

le
0
Le Front de gauche n'aura pas les 15 députés nécessaires pour constituer son groupe à l'Assemblée nationale.

Une hécatombe. À l'Assemblée nationale, le Front de gauche n'aura pas les 15 députés nécessaires pour constituer son groupe. Même avec le soutien de quelques élus d'outre-mer. Déjà, lundi matin, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a demandé la modification du règlement de l'Assemblée. Il serait «tout à fait anormal, vu ce que nous représentons à l'élection présidentielle et à nouveau dans cette élection, que la voix du Front de gauche ne puisse pas se faire entendre à l'Assemblée nationale», a-t-il dit.

Réveil douloureux

Pour le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, outre l'échec cuisant de l'ex-candidat à Hénin-Beaumont, le réveil a été douloureux lundi avec l'assurance d'un seul député à l'Assemblée: Marc Dolez, dans la 17e circonscription du Nord. Exit les espoirs fondés sur Joseph Rossignol dans le Val-de-Marne ou François Delapierre en Essonne. À Paris, la députée sortante et coprésidente du PG, Martine Billard, a été écarté

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant