Hayman prive Boonen d'un cinquième Paris-Roubaix !

le
0

Seul survivant de la grande échappée matinale, Mathew Hayman a créé la surprise sur le vélodrome de Roubaix et devance Tom Boonen dans un sprint de haute volée

Alors que tout le monde attendait, ou espérait, une cinquième victoire de Tom Boonen, un double Tour des Flandres - Paris-Roubaix pour Peter Sagan ou une dernière victoire de Fabian Cancellara dans « L’Enfer du Nord ». Mais c’est bien un outsider, l’Australien Mathew Hayman, qui a pris le meilleur sur les favoris au terme des 257,5km entre Compiègne et Roubaix. Cette 114eme édition, de manière assez inhabituelle, a pris du temps à réellement démarrer. Pendant plus d’une heure et demie de course, aucune échappée n’est parvenue à prendre suffisamment le large par rapport au peloton. C’est finalement un groupe de quatorze coureurs, dont notamment Sylvain Chavanel et Mathew Hayman, qui sera parvenu à convaincre le peloton de les laisser partir. L’écart n’aura que trop rarement dépassé les trois minutes, le peloton voulant garder la main.

Cancellara chute, Sagan en équilibriste

Peu avant le passage dans la mythique Trouée d’Arenberg, la formation Etixx-Quick Step de Tom Boonen est passée à l’offensive pour faire exploser le peloton grâce à la puissance de Tony Martin. L’Allemand parvient à faire le vide autour de son leader mais également autour de Fabian Cancellara, Sep Vanmarcke ou Peter Sagan. A 88km de l’arrivée, le Slovaque décide qu’il est temps de réduire considérablement l’écart avec la tête de course et distance un peu Cancellara. Mais, pour le Suisse et le Slovaque, la course a tourné dans le secteur de Mons-en-Pévèle. Voulant répondre à une accélération de Sep Vanmarcke, « Spartacus » a été piégé par une chaussée rendue glissante par la boue résultant des intempéries des derniers jours et a été proche d’emmener le champion du monde à terre avec lui. Le leader de la formation Tinkoff a joué les équilibristes et a roulé sur le vélo de Fabian Cancellara pour continuer. Pour ce dernier, l’ultime Paris-Roubaix a pris fin concernant ses espoirs de victoire.

Vanmarcke tente de dynamiter la course

Les cinquante derniers kilomètres ont vu le groupe de tête se déliter petit à petit, ne laissant plus que des coureurs comme Imanol Erviti et Mathew Hayman devant... avant que ces derniers ne soient repris par un groupe composé de Tom Boonen, Sep Vanmarcke, Ian Stannard, Luke Rowe ou encore Edvald Boasson Hagen. A l’entame des trente derniers kilomètres, Tom Boonen est passé une première fois à l’attaque mais c’est Sep Vanmarcke, troisième du Tour des Flandres dimanche dernier qui fait la jonction. Ce qui ne calme pas « Tommeke , qui tente une deuxième fois sa chance, sans plus de veine, cinq kilomètres plus loin. Le secteur du Carrefour de l’Arbre se profilant, Luke Rowe décide de se sacrifier pour Ian Stannard et hausse le rythme mais c’est une nouvelle fois Sep Vanmarcke qui prend les devants dès les premiers pavés du dernier secteur pavé important de l’épreuve. Le leader de la formation LottoNL-Jumbo a pris plus d’une dizaine de secondes d’avance sur Boonen, Stannard, Hayman et Boasson Hagen. Une échappée qui n’aura duré que cinq kilomètres... mais qui a clairement lancé les hostilités.

Boonen a tout tenté, Hayman s’impose en roublard

Car le final a été époustouflant. Alors qu’un deuxième groupe avec des coureurs comme Erviti et Saramontins a tenté de revenir, les attaques ont fusé de toutes parts dans le groupe de tête. Les cinq coureurs en présence ont tous tenté au moins une fois leur chance. Vanmarcke a une nouvelle fois attaqué dans le secteur pavé de Hem avant que Stannard, se sachant le moins rapide au sprint, est parti à six kilomètres de la ligne. L’Anglais a été repris puis contré par Hayman, sans résultat, ce qui a ouvert la porte à Boasson Hagen, cherchant à éviter le sprint. A trois kilomètres de l’arrivée, Vanmarcke a mis une dernière banderille mais il a été contré par Boonen, lui-même contré par Stannard. Cette fin de course folle a été conclue par une dernière attaque de Boonen avant le dernier secteur pavé dans les rues de Roubaix. Seul Hayman a pu suivre dans un premier temps mais Vanmarcke puis Stannard sont revenus à l’entrée sur la piste du vélodrome de Roubaix. C’est donc dans un sprint à cinq que la victoire s’est jouée. Tom Boonen a lancé les hostilités mais Stannard a tenté de passer par l’extérieur... C’est finalement à l’intérieur que la victoire s’est jouée et c’est Mathew Hayman qui a recueilli les lauriers devant Tom Boonen et Ian Stannard. Le coureur de la formation Orica-GreenEdge est le deuxième Australien à remporter « L’Enfer du Nord » après Stuart O’Grady en 2007, il prive par la même occasion Tom Boonen d’un cinquième succès, qui aurait écrit la légende de la reine des classiques. CYCLISME / PARIS-ROUBAIX Classement final (257,5km) - Dimanche 10 avril 2016 1- Mathew Hayman (AUS/Orica-GreenEdge) en 5h51’53’’ 2- Tom Boonen (BEL/Etixx-Quick Step) mt 3- Ian Stannard (GBR/Sky) mt 4- Sep Vanmarcke (BEL/LottoNL-Jumbo) mt 5- Edvald Boasson Hagen (NOR/Dimension Data) à 3’’ 6- Heinrich Haussler (AUS/IAM Cycling) à 1’00’’ 7- Marcel Sieberg (ALL/Lotto-Soudal) à 1’00’’ 8- Aleksejs Saramontins (LAT/IAM Cycling) à 1’00’’ 9- Imanol Erviti (ESP/Movistar) à 1’07’’ 10- Adrien Petit (FRA/Direct Energie) à 2’20’’ 11- Peter Sagan (SLQ/Tinkoff) à 2’20’’ ... 30- Mark Cavendish (GBR/Dimension Data) à 7’12’’ 35- André Greipel (ALL/Lotto-Soudal) à 7’24’’ 40- Fabian Cancellara (SUI/Trek-Segafredo) à 7’35’’ 48- Alexander Kristoff (NOR/Katusha) à 14’23’’ ...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant