Hayange : les comptes de campagne du maire FN rejetés

le
0
Le maire FN de Hayange (Moselle), Fabien Engelmann, le 6 avril 2014.
Le maire FN de Hayange (Moselle), Fabien Engelmann, le 6 avril 2014.

C'est une décision qui pourrait nuire à Marine Le Pen, qui veut faire du bilan des 11 mairies gagnées par le Front national "une arme pour 2017". Les comptes de campagne de Fabien Engelmann, le nouveau maire frontiste d'Hayange (Moselle), par ailleurs conseiller politique au dialogue social de la présidente du FN, ont été rejetés par la commission nationale des comptes de campagne et du financement de la vie politique, a-t-il annoncé vendredi dans un communiqué. Dès jeudi, toutes les autres têtes de liste de la dernière municipale hayangeoise avaient reçu la validation de leurs comptes, selon Le Républicain lorrain.

Le rejet de ses comptes de campagne prive Fabien Engelmann du remboursement de ses dépenses et entraîne la saisine du juge administratif, qui pourrait prononcer l'inéligibilité du candidat et, le cas échéant, désigner un nouveau maire sur sa liste pour le remplacer. Le tribunal pourrait également invalider le scrutin en déclarant le maire démissionnaire d'office, ce qui entraînerait l'organisation d'une nouvelle élection. Fabien Engelmann garde la possibilité d'un recours de la décision devant la commission ou le Conseil d'État.

"Le motif n'est pas lié à une malversation" (Engelmann)

Le maire d'Hayange s'est défendu "sur son honneur" d'avoir "fraudé, triché, ou falsifié" ses comptes, rejetés "pour une avance à titre de caution de 1 575 euros" pour une création graphique et des tracts, a-t-il expliqué. "Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant