Havas signe une solide croissance de ses revenus en 2014

le
0

PARIS (Reuters) - Havas a fait état jeudi d'une nette accélération de sa croissance en 2014 tirée par des gains de nouveaux budgets ainsi que par le dynamisme du Royaume-Uni et des pays émergents.

Le sixième groupe publicitaire mondial a signé sur l'ensemble de l'exercice une progression de ses revenus de 5,1% à données comparables par rapport à une progression de 1% en 2013.

Le chiffre d'affaires du groupe français est ressorti à 1,865 milliard d'euros l'an dernier, conforme aux attentes du marché, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

"Nous pensons que cette dynamique positive devrait perdurer en 2015", a déclaré le PDG, Yannick Bolloré, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, en se disant "serein" pour l'exercice en cours.

Le consensus du marché tablant sur une croissance comprise entre 3 et 4% pour Havas en 2015 est conforme aux anticipations de la société à ce stade, a déclaré le PDG qui est aux commandes depuis 18 mois.

Il a souligné qu'une série de facteurs externes positifs pourraient encore doper la performance de la société, évoquant l'appréciation du dollar face à l'euro, la baisse des cours du pétrole qui profite à la consommation ou encore les taux d'intérêt bas synonymes de coûts financiers moins élevés.

La performance d'Havas en 2014 a été tirée par les gains de nouveaux budgets qui ont atteint le niveau record de 2,25 milliards d'euros.

Le groupe publicitaire a également profité du dynamisme du Royaume-Uni (9,0%) et des pays émergents (+10,8%) tandis que la France a enregistré une timide progression de 1,1%.

Sur le seul quatrième trimestre, la croissance du groupe a ralenti à 3,5% après +6,0% au troisième trimestre.

A titre de comparaison, son concurrent français Publicis, numéro trois mondial du secteur, a progressé de 3,2% au quatrième trimestre et de 2,0% sur l'ensemble de l'an dernier.

Avant la publication de son chiffre d'affaires, l'action d'Havas avait terminé la séance en hausse de 3,12% à 7,61 euros, donnant une capitalisation boursière de 3,15 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, elle affiche une hausse de 12,6%.

La société est désormais contrôlée à plus de 73% par l'homme d'affaires Vincent Bolloré - PDG du groupe Bolloré, président du conseil de surveillance de Vivendi et père de Yannick Bolloré - après le succès de son offre publique d'échange.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant