Havas risque de manquer de souffle

le
0
Le siège d'Havas. (© Havas)
Le siège d'Havas. (© Havas)

L’agence de publicité a déçu après l’annonce de perspectives 2016 qui n’ont pas vraiment convaincu. D’abord, l’entreprise a publié une croissance interne un peu moins forte que prévu. Au quatrième trimestre, elle s’élève à 3,1%, contre 5,5% sur la période précédente et 6,2% au premier semestre.

Comme prévu, la marge opérationnelle courante progresse de 30 points de base, à 14,4%, mais les dirigeants tablent pour 2016 sur une marge comprise entre 14,5 et 14,6%, légèrement en dessous des estimations de la plupart des analystes. L’action cède 15% depuis le 1er janvier dernier.

Faible retour de cash aux actionnaires

Au quatrième trimestre, la croissance interne aux États-Unis (32% du chiffre d’affaires total) ne ressort qu’à 1%, contre 8,5% pour les neuf premiers mois de l’année.

Autre déception : le faible retour de cash aux actionnaires avec l’annonce d’un dividende de 0,15 euro par action, soit un taux de distribution de 36,5%, contre 38,8% un an plus tôt. Le rendement n’atteint que 2,1%. Au cours actuel, la valeur d’entreprise (capitalisation boursière moins trésorerie nette) représente encore 8,5 fois le résultat opérationnel prévu cette année, contre une moyenne historique de 8.

Compte tenu d’une moindre croissance de la marge attendue en 2016, nous préférons rester à conserver sur l’action.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant