Hauts-de-Seine : Patrick Devedjian veut l'apaisement

le
0
L'ancien ministre de la Relance, réélu jeudi matin président du conseil général du département, estime que «le temps du combat politique est passé».

Président reconduit au conseil général des Hauts-de-Seine, jeudi matin, Patrick Devedjian est un fan de Gloria Gaynor et de son hymne I will survive, qui fut aussi celui de l'équipe de France de football victorieuse. «Cette chanson m'a porté chance», a-t-il témoigné avec une certaine satisfaction devant les élus qui étaient nombreux, à droite, à vouloir trouver un successeur autre que lui. Symbole de la réconciliation avec Jean Sarkozy et avec son père, le chef de l'Etat, qui lui a valu de pouvoir être président jusqu'en 2014, l'ancien ministre de la Relance a souligné que le département des Hauts-de-Seine n'est «le fief de personne» mais qu'il est aussi «le creuset de destins uniques et parfois exceptionnels» ; qu'il est «le symbole de cette France métissée, travailleuse et courageuse, que Nicolas Sarkozy a su incarner en 2007». Geste symbolique pour ce département «dont le succès a souvent été retourné contre lui, suscitant jalousie, envie et caricatu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant