Hauts-de-Seine : la présidence fait des envieux

le
0
Avant même les cantonales, la succession de Patrick Devedjian à la tête du département agite la majorité.

Après avoir soufflé à Patrick Devedjian la présidence de la fédération UMP des Hauts-de-Seine, Jean-Jacques Guillet veut-il lui succéder à la présidence du conseil général ? La question embarrasse le député et maire de Chaville, qui élude : «Ce n'est pas bon pour nous, toute cette agitation...» Le parlementaire juge même qu'il est «inconvenant» d'évoquer le sujet alors qu'il faudrait déjà et avant tout «se concentrer sur la bataille des cantonales». Le nom de l'ancien secrétaire général du Rassemblement pour la France (RPF) de Charles Pasqua, âgé de 66 ans, circule pourtant avec insistance, comme celui de cinq ou six autres candidats potentiels. Mais pas celui de Jean Sarkozy, qui a assuré qu'il ne briguerait pas la présidence du département. En tout cas pas cette fois-ci.

Dans cette terre présidentielle de l'Ouest parisien, le choix de la présidence du département, assurée à la droite, aura une résonance nationale. D'où la prudence de Guill

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant