Hauts-de-Seine : Devedjian accuse Jean Sarkozy de vouloir le déstabiliser

le
2
Après la polémique née de la publication du livre de sa directrice de cabinet, un groupe d'élus UMP a voté un texte de défiance envers le président du conseil général. Qui dénonce «une manoeuvre» de Jean Sarkozy.

La grogne se poursuit à droite dans les Hauts-de-Seine après la publication de Le Monarque, son fils, son fief (Editions du Moment), le livre critique de Marie-Célie Guillaume, directrice de cabinet du président du conseil général, Patrick Devedjian. Lundi, une vingtaine des 25 élus du groupe UMP se sont réunis. Une majorité a décidé de procéder à un vote pour dénoncer l'attitude de leur président, qui soutiendrait sa directrice de cabinet. Sur 18 suffrages exprimés, 14 ont considéré que leur confiance a été «trahie».

En réaction à ce vote, Patrick Devedjian a dénoncé «une man½uvre montée de bout en bout par Jean Sarkozy et trois autres conseillers généraux». «Je rappelle, dit-il, que cet élu a déjà semé la pagaille à Neuilly, à l'Epad, au conseil général et cela continue. Je lui dis qu'il aurait tort de me prendre pour David Martinon. Ses pressions ne me conduiront pas à la démission.»

En 2008, David Martinon, porte-parole de l'Élysée,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 26 juin 2012 à 01:17

    Sarkosy est devenu un nom difficile à porter !!!...

  • M7895034 le lundi 25 juin 2012 à 21:30

    Papa, Maman, au secours ! Il m'embête !