Haute-Savoie : deux nouveaux témoignages

le
0
Un artisan-maçon qui pourrait être la dernière personne à avoir vu les al-Hilli vivants affirme qu'ils n'étaient pas suivis. C'est un randonneur savoyard, alerté par le cycliste britannique qui a découvert la scène du crime, qui a prévenu les secours.

L'enquête sur la tuerie de Chevaline, où une famille a été en partie décimée et un cycliste tué, avance pas à pas. Le point sur les derniers développements.

Les al-Hilli n'étaient pas suivis, selon un nouveau témoin

Laurent, artisan-maçon, est peut-être la dernière personne à avoir vu les al-Hilli vivants. Il travaillait sur «le dernier chalet avant le début de la route forestière de Chevaline», selon le journaliste de RTL qui a recueilli son témoignage exclusif. Il a vu passer le break BMW de couleur violette vers 15 heures. L'homme au volant lui a fait «signe de la tête». «Un bonjour ou un merci parce qu'on travaille au bord de la route et qu'on est obligé de se pousser quand une voiture passe», raconte-t-il. «Ils n'avaient pas l'air stressés ; pour moi, c'était des touristes qui se baladaient», ajoute-t-il, précisant qu'aucun véhicule, 4 × 4 ou moto, ne suivait la famille. «On l'aurait vu», assure-t-il.

Le témoignage de l'homme qui a p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant