Haute-Garonne : 30 maisons interdites d'accès pour risques d'effondrement

le
1
Haute-Garonne : 30 maisons interdites d'accès pour risques d'effondrement
Haute-Garonne : 30 maisons interdites d'accès pour risques d'effondrement

Des routes restaient coupées et des villages isolés samedi dans le Sud-Ouest au pied des Pyrénées. Mais la situation redevenait progressivement normale avec la décrue après les inondations catastrophiques qui ont fait trois morts en début de semaine. Météo France prévoit tout de même quelques averses pendant la nuit et jusqu'au petit matin.

Les villages de Haute-Garonne ravagés cette semaine par les crues pansent leurs plaies mais près de 30 maisons de Saint-Béat sont interdites d'accès en raison de risques d'effondrement, a-t-on appris samedi à la mairie. La mairie de cette commune inondée par la Garonne en crue mardi, a pris un arrêté de péril pour 25 maisons vendredi et y a ajouté deux nouveaux arrêtés samedi concernant le pont neuf et l'office du tourisme, a-t-on appris auprès de l'adjointe au maire, Geneviève Couret. «La structure n'est gravement touchée que pour huit maisons mais il a fallu étendre l'arrêté aux maisons situées à proximité», a-t-elle précisé.

Dans la commune voisine de Cierp Gaud, deux arrêtés similaires ont été pris pour deux commerces, a indiqué la préfecture de Haute-Garonne.

Aux Sanctuaires de Lourdes, inondés en majeure partie, la Grotte de Bernadette où Bernadette Soubirous aurait vu la Vierge, est rouverte depuis samedi après-midi, a indiqué le service de communication des Sanctuaires. Comme le rapporte Sud-Ouest, la messe dominicale aura bien lieu dans la grotte et sera dédiée aux sinistrés. Seule la basilique souterraine Saint Pie X est encore inaccessible d'après la Dépêche du Midi.

Les Sanctuaires ont reçu plus de 300 appels de personnes désireuses de faire des dons pour la réparation des dégâts. Lors des dernières inondations d'octobre 2012, le site avait alors subi 1,3 million d'euros de dégâts et les réparations avaient été financées à la fois par les indemnisations des assurances et par les dons. A Lourdes, 37 hôtels ont été fortement endommagés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le samedi 22 juin 2013 à 19:12

    Pas de miracle.