Haute couture: Chanel sous les frondaisons méditerranéennes

le
0

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Une gigantesque forêt méditerranéenne a servi d'écrin, mardi, à la collection de haute couture de Chanel présentée comme un hommage à la nature.

Sous les pins et les chênes verts, les modèles défilaient sur le sable blanc d'une crique reconstituée, par un froid glacial, sous la verrière du Grand Palais.

En blanc, noir ou crème, les ensembles de tweed scintillent de fil de métal, de boutons or ou argent, et se portent avec des jupes courtes ou mi-mollet, la jambe habillée de cuissardes de dentelle assorties, à bout ouvert.

La ligne d'épaules est abaissée et drapée de tissu, dégageant le cou avec une grâce rappelant celle des belles du Second Empire.

L'oeil charbonneux, le visage mangé par des rubans de soie, certains modèles ont la jambe gainée de cuir noir sous des ensembles bicolores en noir et blanc. Des cuissardes argentées éclairent aussi des robes mêlant les drapées de soie et d'organza gris perle.

Une série de longues robes noires aux effets de lamé et aux petites manches tuyautées sont entièrement brodées de grosses fleurs blanches et rouges.

"J'ai été inspiré par la nature (...) les robes miroirs sont comme des lacs ", a déclaré à la presse celui qui dirige la création artistique de la maison Chanel depuis trente ans.

Tout l'art des nombreuses maisons d'artisans - brodeurs, plumassier ou parurier - rachetées au fil des ans par Chanel, se révèle dans le travail des tulles et des paillettes, qui font disparaître les raccords de tissus, ou dans le savant tissage des rubans de soie, de tweed et de fils de métal.

UN MANIFESTE POUR LE "MARIAGE POUR TOUS"

Le couturier allemand joue aussi avec les superpositions de tulle et de broderies dans des fourreaux noir, il habille de plumes roses pâle de courtes robes à traîne ou bien opte pour une vision plus romantique dans des longues robes blanches agrémentées d'aériennes cascades de soie.

Quelques très rares pantalons se portent comme de courts leggings sous des vestes trois quart ou des jupes mi-cuisses, tandis que la dentelle blanche sur fond noir - ou vice-versa - habille de logues robes ceinturées haut sous la poitrine, des fourreaux ou des tailleurs jupe.

Le défilé était clos par deux mariées, un manifeste signé Karl Lagerfeld pour le "mariage pour tous", accompagnées d'un enfant, filleul du couturier.

"Je ne comprends même pas que cette discussion puisse avoir lieu en France (...) où l'Eglise et l'Etat sont séparés depuis 1905", a-t-il précisé.

S'il est un fervent militant du "mariage pour tous", il se dit "moins enthousiaste sur la possibilité, pour des pères, de commander des enfants à des femmes".

"Je suis pour l'adoption d'enfants sans parents. Et finalement, je trouve plus naturel pour des enfants d'avoir deux mères plutôt que deux pères", a conclu le couturier.

Edité par Cyril Altmeyer

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant