Haut débit: le gouvernement veut donner priorité au raccordement des écoles

le
1
Haut débit: le gouvernement veut donner priorité au raccordement des écoles
Haut débit: le gouvernement veut donner priorité au raccordement des écoles

Le gouvernement veut donner priorité à l'école dans le déploiement de la fibre optique, et ambitionne que les 55.000 établissements scolaires disposent dès la rentrée 2014 d'un "vrai bon haut débit" internet.Les ministres Arnaud Montebourg (Redressement productif) et Fleur Pellerin (Economie numérique) réunissent jeudi matin la première Conférence annuelle du Plan France Très Haut Débit.Ce plan, dévoilé il y a un an par Jean-Marc Ayrault, vise une couverture intégrale du territoire d'ici à 2022 en très haut débit, principalement à l'aide de la fibre optique. Une étape intermédiaire table sur 50% des foyers couverts en 2017.Très ambitieux, le plan France THD table sur un investissement total de 20 milliards d'euros sur dix ans: un tiers sera financé par les opérateurs privés, un tiers co-financé par ces opérateurs et les collectivités locales, et un tiers co-financé par l'Etat et les collectivités locales.Jeudi, Mme Pellerin et M. Montebourg vont souligner que "la priorité" du gouvernement en matière de très haut débit est le raccordement des établissements scolaires, notamment dans le cadre de la refondation de l'école et du développement du numérique à l'école que porte le ministre de l'Education Vincent Peillon.D'ici à la rentrée scolaire de septembre 2014, l'objectif est que les 55.000 écoles de France disposent d'"un vrai bon haut débit", soit 10 megabits par seconde, selon le ministère de l'Economie numérique.Selon les normes de la Commission européenne, est considéré comme du très haut débit un débit "descendant" (du réseau internet vers l'ordinateur) supérieur à 30 megabits par seconde.Aujourd'hui, sur les 55 000 écoles de France, près d?un tiers sont très mal connectées, estime le gouvernement.Le gouvernement souhaite ainsi "accompagner" l'équipement de toutes les écoles souhaitant se doter "d'une bonne connexion à Internet", vont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 6 fév 2014 à 10:24

    Le débit est une chose, le niveau informatique des enseignants en est une autre !!! plus facile de leur faire des formations sur le "gender" que sur les techniques informatiques......