Haut débit internet : l'Union européenne désormais couverte à 100%

le
0
Nick Pavlakis/Shutterstock.com
Nick Pavlakis/Shutterstock.com

(AFP) - Tous les ménages européens sans exception ont désormais la possibilité de se connecter à l'internet à haut débit, grâce au déploiement de satellites qui permettent de combler les lacunes des réseaux fixes et mobiles, a annoncé jeudi la Commission européenne.

"Chaque Européen a désormais réellement accès au haut débit", a déclaré au cours d'un point de presse Ryan Heath, porte-parole de la commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, Neelie Kroes.

Chaque citoyen, dans l'ensemble des 28 pays de l'UE, peut désormais choisir le satellite pour accéder au haut débit, y compris les 3 millions de personnes qui, dans certaines zones rurales notamment en France, en Espagne ou en Roumanie, n'ont pas accès aux réseaux fixes et mobiles.

Ils pourront souscrire des abonnements au satellite à partir de 10 euros par mois, à condition d'avoir une antenne satellite, un équipement qui coûte en moyenne 350 euros.

Dans les faits, actuellement seuls 2% des foyers européens sont abonnés à un réseau à haut débit ultrarapide (supérieur à 100 mégabits/seconde), loin de l'objectif de l'UE, fixé à 50%, selon le dernier tableau de bord annuel de l'UE en matière de progrès numérique, publié en juin.

"L'Union européenne est neutre en matière de technologie", rappelle Mme Kroes dans un communiqué, c'est-à-dire qu'elle n'incite pas les Européens à choisir une technologie plutôt qu'une autre, "mais pour ceux qui vivent dans les régions les plus isolées, le satellite est une bonne solution pour rester connecté".

La Commission a mis en service un site internet, www.broadbandforall.eu, qui permet aux citoyens de connaître les différentes offres de haut débit par satellite qui s'offrent à eux.

Cette couverture à 100% de l'UE correspondait à un objectif fixé en 2010 par la Commission européenne pour décembre 2013. M. Heath s'est réjoui du fait qu'il ait été atteint avec deux mois d'avance. Mais "l'objectif de demain est l'internet à haut débit ultrarapide", a insisté M. Heath.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant