Hausse très probable des loyers en 2013

le
7
INFOGRAPHIE - Malgré un recul depuis le début de l'année, les loyers devraient progresser de 1,5% en 2013.

Malgré la crise, les loyers facturés en 2012 aux nouveaux locataires ont augmenté de 2,2% en moyenne, soit plus que l'inflation (+2%), selon l'Observatoire des loyers Clameur, réalisé en partenariat avec des administrateurs de biens et des agences immobilières. Ils «n'avaient» augmenté que de 1,6% en 2011. Mais, l'an dernier, la hausse des quittances s'est accélérée pendant l'été dans les villes où la demande locative est supérieure à l'offre (Paris, villes étudiantes).

Elle a aussi coïncidé avec l'entrée en vigueur du dispositif d'encadrement des loyers dans 38 agglomérations. Dans ces communes, lorsque le locataire change, le propriétaire ne peut pratiquer une hausse supérieure à celle de l'indice de référence des loyers, l'IRL (+ 1,88% au quatrième trimestre 2012). «Il n'est pas à exclure que face aux incertitudes sur les évolutions des recettes locatives, certaines hausses ont été plus fortes que d'habitude», souligne l'étude.

Le soufflet est désormais retombé. Depuis le début de l'année, les quittances facturées aux nouveaux locataires baissent de 0,8% en moyenne sur un an glissant, selon Clameur. Le recul est cependant beaucoup plus marqué en Ile-de France (- 1,8 %) qu'en province (- 0,5 % en moyenne). Certaines régions font même preuve de résistance. «Les loyers baissent surtout dans les régions et les villes où ils avaient le plus monté en 2012», explique l'économiste Michel Mouillart, auteur de l'étude.

Ainsi, à Paris, après avoir flambé de 4,8% en 2012, les quittances facturées aux nouveaux locataires baissent de 4,1% depuis début janvier. Suivent Rennes (- 4,7%), Bordeaux (- 4,1%), Nice (- 3,8%), Toulon (- 1,7%), Strasbourg (- 0,8%), Saint-Étienne (- 0,8%), Lyon (- 0,7%), Montpellier (- 0,4%) ou encore Marseille (- 0,1%). Au total, en ce début d'année, les loyers reculent dans 45% des communes de plus de 10.000 habitants (et dans 60% des villes de plus de 100.000 habitants).

Moins de logements sur le marché

Dans les autres villes, la hausse est souvent modérée: Nantes (+ 0,4%), Dijon (+ 0,1%). Une fois de plus c'est à Brest (+ 6,9%) que l'inflation est la plus marquée, suivie de Reims (+ 6,6%), Lille (+ 2,8%) et Angers (+ 2,1%). Le loyer moyen s'établit à 12,60 euros par mètre carré hors charges. Mais cette moyenne varie beaucoup selon les villes et la surface, les petites baissant plus vite que les autres.

La demande locative, traditionnellement faible au c½ur de l'hiver, est en ce moment au plus bas. Inquiets de la montée du chômage et de la baisse du pouvoir d'achat, de nombreux locataires ont différé leurs projets de déménagement pour louer un bien plus grand ou devenir propriétaires. Seuls 26% d'entre eux ont changé de logement depuis janvier.

C'est moins qu'en 2012 (27%) et qu'en 2011 (27,7%). «Depuis 2011, 95.000 logements de moins ont été mis sur le marché», souligne Michel Mouillart. Ce qui risque de créer finalement des tensions locatives dans les régions où l'offre reste inférieure à la demande. Dans ce contexte, les loyers devraient continuer à progresser cette année. «Ils devraient augmenter de 1,5% à 1,6% en moyenne», prédit Michel Mouillart. Comme d'habitude, cette moyenne devrait cacher de très fortes disparités régionales.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JUFRABRE le mercredi 27 fév 2013 à 11:56

    J'aurais plutôt titré : "Hausse très improbable...". Une coquille de plus pour le FIGARO qui n'en est pas à une provocation idiote près....

  • bignou56 le mercredi 27 fév 2013 à 10:29

    Ils peuvent même augmenter de 100 euros par mois,les loyers seront toujours de plus en plus impayés.

  • bignou56 le mercredi 27 fév 2013 à 10:28

    il faudrait savoir : un coup c'est 2% l'inflation,une autre fois c'est 1% .A chaque fois pour arranger l’état ou le propriétaire.Au final,ça sera des loyers impayés puisque les gens n'auront plus d'argent de toute façon.

  • supersum le mercredi 27 fév 2013 à 08:36

    La csg a augmenté de 2% cette année, faut bien compenser le racket fiscal quelque part sinon c'est du -5% en revenu pour la bailleur entre les frais d'entretien, les impots foncier, les assurances, l'IR, la csg... Je dis ça je dis rien moi je n'augmente plus mes loyers jusqu'à la fin dans 2 ans.

  • posthit le mardi 26 fév 2013 à 23:16

    "Malgré la crise, les loyers facturés en 2012 aux nouveaux locataires ont augmenté de 2,2% en moyenne, soit plus que l'inflation (+2% " je pensais que l'inflation n'était que de 1,2 ? encore un mensonge pour baisser le livret A .

  • posthit le mardi 26 fév 2013 à 23:14

    cette blague !

  • dupon666 le mardi 26 fév 2013 à 20:58

    GAG à gogos