Hausse forte et ponctuelle du yuan sur une intervention présumée

le
0
    par Michelle Chen et Samuel Shen 
    HONG KONG/SHANGHAI, 30 novembre (Reuters) - Le yuan a 
fortement monté lundi dans les échanges à Hong Kong, en raison 
d'une intervention présumée de la Banque populaire de Chine 
(BPC) quelques heures avant une réunion du Fonds monétaire 
international (FMI) qui pourrait intégrer la devise chinoise 
dans son panier de monnaies de réserve. 
    Le yuan "offshore"  CNH=  a ouvert à 6,4515 pour un dollar, 
au plus bas depuis trois mois, mais quelques minutes après il 
s'appréciait fortement à 6,42, certains cambistes soupçonnant 
alors les banques publiques chinoises d'avoir acheté de la 
monnaie chinoise sur ordre de la banque centrale. 
    Il est ensuite retombé autour de 6,43, soit un recul d'un 
peu plus de 0,31% sur la journée. 
    La BPC a fixé le taux pivot  CNY=SAEC  à 6,3962 par dollar 
avant l'ouverture du marché et le taux onshore (encadré) spot 
 CNY=CFXS  n'a que peu varié par rapport à ce taux pivot, à 
6,3961. 
    Le conseil d'administration FMI devrait approuver ce lundi 
l'inclusion du yuan dans ses droits de tirage spéciaux (DTS), 
une décision symbolique consacrant l'arrivée à maturité de la 
deuxième économie mondiale. 
    Le yuan sera ainsi, en théorie, au même rang que le dollar 
 .DXY , le yen  JPY= , la livre sterling  GBP=  et l'euro 
 EUR= , même si les entreprises rechignent encore à détenir des 
actifs libellés dans la devises chinoise car elles pensent que 
la position monétaire de Pékin sera encore assouplie alors qu'au 
contraire, une hausse des taux semble inéluctable le mois 
prochain aux Etats-Unis.     
    Le marché offshore, sur lequel le yuan est librement 
convertible, ne cesse d'anticiper une nouvelle dévaluation, 
après celle intervenue soudainement en août. 
    "L'écart entre le marché 'offshore' et le marché 'onshore' 
(encadré par la BPC) reste important même après cette 
intervention présumée", constate un trader onshore, ajoutant que 
les entreprises contribuent à faire baisser la devise chinoise 
en achetant activement du dollar.  
    Parallèlement, les Bourses chinoises ont terminé en très 
légère hausse une séance très agitée et influencée par la chute 
de plus de 5% observée vendredi dernier. 
    L'indice CSI300  .CSI300  des plus grosses capitalisations 
de Shanghai et de Shenzhen a gagné 0,26% à 3.566,41 points 
tandis que l'indice composite de Shanghai  .SSEC  progressait  
de 0,27% à 3.445,68 points.  
    Ces deux indices ont perdu jusqu'à plus de 3% en début 
d'après-midi mais ont ensuite bénéficié d'achats à bon compte. 
    Pour certains analystes, la correction du marché chinois est 
normale et sera de courte durée après un rebond de plus de 20% 
sur ses plus bas d'août. D'autres voient le scénario estival se 
répéter si l'économie continue de ralentir et le yuan de se 
déprécier.    
     
 
 (Avec Pete Sweeney, Wilfrid Exbrayat pour le service français, 
édité par Marc Angrand) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant