Hausse du bénéfice inattendue pour Nokia

le
0

(Actualisé avec des précisions, contexte, commentaire d'analyste) par Jussi Rosendahl HELSINKI, 30 juillet (Reuters) - Nokia NOK1V.HE a annoncé jeudi une hausse inattendue de son bénéfice au deuxième trimestre, grâce aux ventes de logiciels dégageant de bonnes marges et au refus de partir à la chasse aux contrats à faible rendement, contrats qui avaient précédemment plutôt grevé que stimulé les bénéfices. Le troisième équipement mondial des réseaux, qui a en avril proposé de racheter son concurrent français Alcatel-Lucent ALUA.PA pour 15,6 milliards d'euros, a dit que le bénéfice d'exploitation de la division réseaux était de 313 millions d'euros au deuxième trimestre, représentant 11,5% du chiffre d'affaires, contre 281 millions d'euros un an auparavant et un consensus Reuters donnant 235 millions ainsi qu'une marge de 8,3%. Les ventes des équipements de réseaux ont atteint 2,73 milliards d'euros, en deçà du consensus qui les donnait à 2,83 milliards, parce que Nokia s'est précisément concentré sur l'obtention de contrats plus rentables. Un peu plus tôt dans l'année, le groupe finlandais avait au contraire privilégié la part de marché en accumulant des contrats à marge réduite en Chine qui avaient en définitive amoindri les résultats. "La performance opérationnelle a vraiment été bonne; les ventes de logiciels ont été exceptionnellement élevées, ce qui a dopé la marge", constate Mikael Rautanen, analyste d'Inderes, qui prévoit de ce fait une réaction de marché positive. Le bénéfice non IFRS a bondi de 51% à 521 millions d'euros, dépassant largement le consensus Reuters qui était de 334 millions d'euros. Nokia a réalisé une plus-value de 110 millions d'euros tirée de la vente d'un placement en Chine. Le groupe finlandais ajoute que l'examen stratégique de sa filiale de cartographie numérique HERE en est à présent à un stade avancé. Citant deux sources proches du dossier, Reuters rapportait la semaine dernière qu'un consortium réunissant Mercedes-Benz (groupe Daimler DAIGn.DE ), BMW BMWG.DE et Audi (groupe Volkswagen VOWG_p.DE ) était près de racheter HERE pour 2,5 à trois milliards d'euros mais qu'il restait à évacuer des questions de brevets. ID:nL5N10135B (Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant