Hausse des ventes de Ford et Chrysler aux USA, baisse de GM

le
0
LES VENTES DE CHRYSLER ONT BONDI DE 44% EN JANVIER AUX ÉTATS-UNIS
LES VENTES DE CHRYSLER ONT BONDI DE 44% EN JANVIER AUX ÉTATS-UNIS

DETROIT (Reuters) - Chrysler a vu ses ventes de voitures aux Etats-Unis bondir de 44% en janvier, grâce notamment à ses Jeep, alors que son grand concurrent General Motors a perdu du terrain.

Les ventes de Chrysler ont largement dépassé les attentes de certains analystes, qui tablaient sur une hausse de 35%, ce qui confirme le retour improbable du plus petit constructeur automobile américain, trois ans après son dépôt de bilan.

A contrario GM, le plus grand groupe automobile américain, a annoncé une baisse de 6% de ses ventes sur son marché domestique le mois dernier, tandis que Ford Motor a vu ses ventes augmenter de 7% sur la même période, soutenues par le succès de ses petits modèles Focus, dont les ventes ont augmenté de 60%.

Jusqu'à présent, les ventes de janvier s'inscrivent sur un rythme annuel de 13,7 millions pour le marché dans son ensemble, dépassant l'objectif de 13,5 millions de certains analystes.

Ces ventes augmentent, alors même que les constructeurs automobiles limitent les incitations financières, ce qui était leur principale stratégie avant les restructurations de 2009.

"L'époque où on cherchait à tout prix à gagner des parts de marché est finie et la plupart des constructeurs se concentrent sur ce qui est vraiment important, c'est à dire sur la rentabilité", commente l'analyste de TrueCar Jesse Toprak.

11 ANS D'ÂGE MOYEN

Pour GM, qui a vendu 167.962 véhicules, le marché attendait une baisse de 9% par rapport à janvier 2011, date à laquelle le groupe avait fait des offres promotionnelles.

Le groupe table sur un marché automobile aux Etats-Unis compris entre 13,5 et 14 millions d'unités en 2012, alors que la branche américaine de Volkswagen prévoit pour sa part un marché de 13,7 millions sur l'année.

Le vieillissement des voitures, qui atteignent aujourd'hui une moyenne d'âge record de 11 ans, favorisent cette hausse des ventes de voitures neuves, les ménages américains revenant sur le marché après avoir reporté leurs achats pendant la crise.

Ford, N°2 aux Etats-Unis, a vendu 136.710 voitures, une progression légèrement en retrait par rapport aux attentes de certains analystes interrogés par Reuters.

VW et Nissan Motor Co ont également annoncé une hausse de leurs ventes sur le marché américain.

Les ventes de VW ont augmenté de 48% à 27.209 véhicules, soutenues par l'arrivée de sa berline Passat, et celles de Nissan ont augmenté de 10,4% à 79.313 unités.

Lors d'une conférence téléphonique, Jonathan Browning, directeur de VW en Amérique, a estimé que la confiance du consommateur américain s'améliorait, mais pas à un rythme soutenu.

Chrysler a publié mercredi son premier bénéfice annuel depuis 1997. Le groupe était N°4 en matière de ventes aux Etats-Unis, derrière GM, Ford et Toyota.

Les ventes de Toyota aux Etats-Unis ont augmenté de 7,5% en janvier, à 124.540 unités.

Vers 19h00 GMT, l'action GM gagne 1,54% à 24,39 dollars tandis que Ford perd 0,64% à 12,34 dollars alors que le S&P 500 avançait de 1,15%.

Bernie Woodall, Ben Klayman and Deepa Seetharaman; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant