Hausse des ventes d?équipements électroniques en 2014 avant d'arriver à un "plateau"

le
0
Hausse des ventes d?équipements électroniques en 2014 avant d'arriver à un "plateau"
Hausse des ventes d?équipements électroniques en 2014 avant d'arriver à un "plateau"

Les ventes d'équipements électroniques vont continuer à augmenter cette année, mais risquent de se tasser et d'atteindre un "plateau" par la suite, selon les prédictions 2014 du cabinet Deloitte sur le secteur des Technologies, Médias et Télécommunications.Les smartphones, tablettes, PC, télévisions et consoles de jeu devraient enregistrer des ventes dépassant les 750 milliards de dollars en 2014, soit 50 milliards de dollars de plus qu'en 2013, selon Deloitte. Et si l'on compare les ventes de tous ces appareils aux chiffres de 2010, "la hausse est supérieure à 100%", assure le cabinet. Le taux de croissance annuel moyen sur 5 années consécutives, pour l'ensemble de ces cinq catégories, "s'est toujours situé dans la fourchette des 6-12%", selon l'étude. Deloitte anticipe cependant un "tassement" prochain de la croissance du secteur: "si les ventes ne faiblissent pas, leur croissance tournera au ralenti et celles-ci ne dépasseront pas les 800 milliards de dollars par an"."Les smartphones, produits phare du marché électronique grand public, arrivent, eux, à saturation auprès de la plupart des classes d'âge. En 2014, les usages devraient connaître une forte augmentation mais chez les plus de 55 ans seulement", explique Duncan Stewart, Directeur du centre de recherches international TMT de Deloitte.Essor des "phablets"Les "phablets", ces smartphones à l'écran compris entre 5 et 6,9 pouces (proche de la taille d'une tablette), "ont encore de beaux jours devant elles", souligne Deloitte, "mais le pic est à l'horizon" pour elles également.Les "phablets" représenteront ainsi un quart des ventes de smartphones, soit 300 millions d'unités en 2014. C'est le double du volume enregistré en 2013, et dix fois plus qu'en 2012. Les recettes générées par les phablets devraient se chiffrer à 125 milliards de dollars, avec un prix moyen de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant