Hausse des salaires des fonctionnaires et de la TVA au Liban

le
0
    BEYROUTH, 21 août (Reuters) - Le président libanais Michel 
Aoun a signé deux lois prévoyant une hausse des salaires des 
fonctionnaires et des hausses d'impôts servant à financer cette 
mesure, rapporte lundi l'agence de presse libanaise NNA. 
    Michel Aoun a retardé la signature de ces textes adoptés le 
mois dernier par le Parlement en raison des réserves émises par 
les entreprises qui craignent l'impact de cette mesure sur une 
économie encore fragile. 
    La hausse du salaire des fonctionnaires était en discussion 
depuis des années. Le gouvernement estime son coût à environ 800 
millions de dollars, ou 1,2 milliard en incluant certaines 
revalorisations de pensions. 
    Pour la financer, le Parlement a entériné une hausse de deux 
points de l'impôt sur les entreprises et d'un point de la taxe 
sur la valeur ajoutée (TVA), qui va passer de 10 à 11%. 
    Plusieurs manifestations contre le projet de TVA renforcée 
ont eu lieu depuis le début de l'année.   
    Mais des fonctionnaires sont aussi descendus dans la rue ces 
dernières semaines pour demander à Michel Aoun de promulguer les 
lois. 
     
 
 (Ellen Francis; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant