Hausse des revenus trimestriels de Club Med, la France ralentit

le
1
CLUB MÉDITERRANÉE A VU SON CHIFFRE D?AFFAIRES POROGRESSER AU 1ER TRIMESTRE
CLUB MÉDITERRANÉE A VU SON CHIFFRE D?AFFAIRES POROGRESSER AU 1ER TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Club Méditerranée a vu son chiffre d'affaires progresser au premier trimestre, le dynamisme des régions Amérique et Asie ayant compensé les difficultés persistantes en Europe, en particulier en France.

Le groupe de loisirs, qui fait l'objet d'une OPA amicale lancée fin mai mais contestée par deux recours, a fait état vendredi d'une progression de ces réservations d'hiver en dépit d'une baisse à deux chiffres enregistrée ces deux derniers mois pour la zone Europe et Afrique.

La région fait face à une dégradation de l'activité qui s'est accentuée depuis la mi-2013 dans des destinations autrefois prisées comme la Tunisie ou l'Egypte.

Club Med évoque également "une dégradation continue de certains marchés touristiques européens", en particulier en France qui connaît une contraction de 4,5% de son activité, ajoute le groupe de loisirs sur la base des chiffres du Seto arrêtés à fin janvier.

Sur le premier trimestre de l'exercice 2013-2014 (novembre-janvier), Club Med a réalisé un volume d'activité de ses villages -le baromètre surveillé par le marché- de 352 millions d'euros, en recul de 0,8% à données publiées.

A taux de change constant, le chiffre d'affaires des villages ressort en progression de 3,3%.

Le chiffre d'affaires global du groupe a quant à lui progressé de 4,3% à taux de change constant, à 344 millions d'euros (+0,1% en données publiées).

Les réservations pour l'hiver cumulées au 15 février ressortent en hausse de 3,1% à changes constants en dépit d'un recul de 12,1% observé pour la zone Europe-Afrique.

Les prises de commandes pour l'été sont par ailleurs orientées à la hausse.

"Ces réservations, qui ont bénéficié d'une politique active d'early booking dans l'ensemble des zones géographiques, sont encourageantes malgré des conditions de marché toujours difficiles dans certains marchés européens, et plus particulièrement en France", commente la société.

Le titre a clôturé jeudi en hausse de 0,17% à 17,39 euros, donnant une capitalisation boursière de 554 millions d'euros.

Gwénaëlle Barzic et Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2723293 le vendredi 21 fév 2014 à 09:27

    La filiale francaise ralentit, pas la France.