Hausse des prélèvements sociaux sur l'épargne : Copé dénonce «une folie»

le
15
Hausse des prélèvements sociaux sur l'épargne : Copé dénonce «une folie»
Hausse des prélèvements sociaux sur l'épargne : Copé dénonce «une folie»

Un «matraquage fiscal» pour l'opposition, une «harmonisation» pour le gouvernement. L'adoption par les députés, du relèvement à un taux unique de 15,5% des prélèvements sociaux sur certains produits d'épargne, pour renflouer les caisses de la Sécu, est très critiquée à droite. L'opposition dénonce la poursuite du «matraquage» fiscal et un vote «totalement irresponsable». De son côté, le gouvernement défend une «mesure de simplification» et de «justice» fiscale.

Dans le cadre de l'examen du projet de loi 2014 de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), à l'Assemblée nationale, les députés, ont adopté mercredi en fin de journée, l'uniformisation, par le haut, du taux de prélèvements sociaux sur certains comptes d'épargne exonérés d'impôt sur le revenu. Ainsi, certains contrats d'assurance-vie, plans d'épargne en actions (PEA) et plans d'épargne-logement (PEL) seront taxés à hauteur de 15,5%. En outre, ce taux devrait être rétroactif. C'est-à-dire qu'il devrait s'appliquer à l'intégralité des gains constitués depuis 1997 (année qui correspond à l'assujettissement des produits de placement à la CSG).

L'objectif est de renflouer les caisses de l'Etat et notamment de la Sécurité sociale. La mesure doit rapporter 600 millions d'euros, dont 450 millions affectés à la Sécurité sociale.

L'opposition dénonce le «matraquage» fiscal

Les députés de l'opposition s'y sont farouchement opposés, en vain. La mesure a été adoptée par 64 voix contre 22. Jean-François Copé, président de l'UMP, a dénoncé jeudi, dans une interview à L'Opinion, le vote «totalement irresponsable» de députés de gauche, le qualifiant de «folie». Et de se demander : «quel est donc le mauvais démon qui conseille au président de la République d'étrangler les Français d'impôts, alors que nous sommes en pleine situation de concurrence». Et d'ajouter : «le pire étant que dans le même temps, M. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le jeudi 24 oct 2013 à 19:49

    Aucun rapport entre ces produits d'épargne et le déficit des comptes sociaux. Alors pourquoi devraient-ils contribuer à les renflouer ? S'il n'y a plus assez d'argent pour financer notre fameux modèle social, la solution logique est de diminuer les prestations. Quand on n'a pas les moyens de boire du château Margaux, on se contente du Kiravi.

  • docteur7 le jeudi 24 oct 2013 à 18:26

    La folie, c'est le résultat de 30 ans de dépenses supérieures aux recettes, dont les 5 dernières années les plus "riches" avec son ami Nicolas ! Et maintenant, il faut payer. Et on doit faire payer tout le monde, à chacun selon ses moyens !

  • M4760237 le jeudi 24 oct 2013 à 17:23

    Ce n'est pas une folie, c'est une agression, une provocation, une trahison.

  • M601364 le jeudi 24 oct 2013 à 16:55

    600 milliards de dettes excuse !!!!!!!!

  • M601364 le jeudi 24 oct 2013 à 16:54

    Combien de millions sur le compte de Mr Copé pour qu'il râle les retraités seront punis deux fois un peu de classe lui qui nous a enfoncé dans les dettes pour 6 milliards !!!!!!

  • mipolod le jeudi 24 oct 2013 à 16:51

    Dès qu'un socialiste prononce les mots "justice fiscale ou sociale", automatiquement je pense taxes, impôts ou prélèvements nouveaux. Incroyable ! A croire que tous les enarques ont été formaté pour apporter leur contribution à cette fuite en avant. Le problème est qu'ils ont une ingéniosité sans borne sur le sujet !!!!

  • M4714240 le jeudi 24 oct 2013 à 16:36

    J'espère que le Conseil d'Etat va invalider cette loi abjecte pour les petits épargnants!

  • rodde12 le jeudi 24 oct 2013 à 16:20

    Il vaut mieux taper sur ceux qui ont travaillé que sur les copains. C'est les mêmes pour Copé

  • 2445joye le jeudi 24 oct 2013 à 16:07

    Loi voté par 86 députés alors qu'ils sont 577. Où ils étaient les autres, notamment de l' UMP, au moment du vote ? A la pêche ? C'est pour ça qu'on les paye ?

  • ETIHAD le jeudi 24 oct 2013 à 15:30

    Hausse des prélèvements sociaux sur l'épargne: Copé dénonce «une folie» ....et pourtant cela n'a pas dérangé Copé quant SARKOZY à fait la détention de 15 à 30 ans pour l’exonération de la plus-value en 2011, là Copé n'a pas dit un mot... Qu'avez-vous dit Maire de Meaux...