Hausse des dépenses des ménages américains

le
0
LES DÉPENSES DES MÉNAGES AMÉRICAINS EN HAUSSE
LES DÉPENSES DES MÉNAGES AMÉRICAINS EN HAUSSE

WASHINGTON (Reuters) - Les dépenses des consommateurs américains ont nettement progressé au mois d'août et un indicateur clé de l'inflation s'est légèrement renforcé, signes de la vigueur de l'activité aux Etats-Unis qui pourraient conduire la Réserve fédérale à relever ses taux malgré les inquiétudes sur la croissance mondiale.

Selon les données publiées lundi par le ministère du Commerce, les dépenses des consommateurs, qui représentent près des deux tiers de l'activité économique des Etats-Unis, ont progressé de 0,4% le mois dernier. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une progression de 0,3%.

L'augmentation observée en juillet a été révisée à la hausse, à 0,4% également, contre 0,3% en première estimation.

Ces chiffres suggèrent qu'après avoir soutenu la croissance américaine au deuxième trimestre, les dépenses des consommateurs restent solides au troisième trimestre.

Ils donnent également à penser que l'économie américaine reste dynamique malgré la récente volatilité observée sur les marchés financiers mondiaux sur fond d'inquiétudes concernant le ralentissement de la croissance chinoise. Ces craintes ont conduit la Réserve fédérale à maintenir une politique monétaire accommodante à l'issue de sa réunion des 16 et 17 septembre.

En août, les dépenses en biens durables ont affiché une hausse de 0,9%, tandis que celles de services ont progressé de 0,5%. Ajustées de l'inflation, les dépenses des ménages ont augmenté de 0,4%.

Le mois dernier, l'augmentation du revenu des ménages a ralenti à 0,3% (après +0,4% en juillet), le taux d'épargne ressortant lui à 4,6% contre 4,7% en juillet.

Les pressions inflationnistes restent ténues, reflétant la faiblesse persistante des cours du pétrole. Sur 12 mois à fin août, l'indice des prix PCE attaché aux dépenses de consommation a enregistré une progression de 0,3% en août, comme le mois précédent et comme en août 2014. Ce chiffre reste bien inférieur à l'objectif de 2% fixé par la banque centrale américaine.

Toutefois, hors alimentation et énergie, les prix ont augmenté de 1,3% sur un an en août. L'indice des prix PCE "core", calculé en excluant ces produits et que la Fed utilise pour évaluer la tendance de l'inflation, s'est maintenu autour de cette valeur de 1,3% depuis le début de l'année.

(Jason Lange, Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant