Hausse des Bourses européennes à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en hausse mercredi à mi-séance et Wall Street est attendue en légère progression, les investisseurs tablant sur l'annonce d'une diminution limitée des rachats d'actifs de la Réserve fédérale américaine.

À Paris, le CAC 40 prend 0,50% (+20,77 points) à 4.166,28 points vers 10h50 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,46% et à Londres, le FTSE 0,12%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 est en hausse de 0,55%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,08% à 0,3%.

La réunion du comité de politique monétaire de la Fed a débuté mardi et se terminera mercredi par une conférence de presse de son président Ben Bernanke.

"Nous anticipons que la Fed réduira (son programme de rachat d'actifs) de dix milliards de dollars et certains analystes tablent sur 15 milliards. Je pense qu'ils vont également tenter de faire passer le message que les taux n'augmenteront pas dans un futur proche", selon Paul Bednarczyk, directeur de la recherche chez 4CAST.

La Banque centrale européenne se réunit également mercredi, mais aucune décision majeure n'est attendue de sa part.

L'indice européen des valeurs bancaires (+1,15%) signe la meilleure performance à la mi-journée. Société Générale gagne 2,72%, Banco Santander progresse de 1,75% et HSBC de 1,025%.

Zodiac Aerospace bondit de 6,3%, Bank of America-Merrill Lynch étant notamment passé de neutre à achat sur la valeur au lendemain de la publication du chiffre d'affaires 2012-2013 de l'équipementier aéronautique.

Dans l'attente de la décision de la Fed, le dollar est en léger repli face à un panier de devise et reste proche de son plus bas de quatre semaines touchés lundi. L'euro recule face au billet vert autour de 1,3352 dollar.

Dans ce contexte d'attentisme, l'or enregistre sa troisième séance consécutive de repli et se négocie autour de 1.302,16 dollars l'once, après avoir touché en séance son plus bas de six semaines.

Les futures sur Bunds restent orientés à la hausse et le rendement des Treasuries recule autour de 2,84%.

Le baril de Brent poursuit sa progression mais reste proche des 108 dollars, les investisseurs restants prudents avant la décision de la Fed.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant