Hausse des Bourses européennes à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE

LONDRES/PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en hausse à la mi-séance lundi, poursuivant leur remontée grâce entre autres à la progression des valeurs sidérurgiques sur des espoirs de consolidation du secteur mais aussi des financières avec le rebond des banques italiennes.

À Paris, le CAC 40 progresse de 0,58% (+24,30 points) à 4.214,98 points à 10h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,94% et à Londres, le FTSE prend 0,53% après avoir atteint son plus haut niveau depuis 11 mois. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,3% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,43%. Tous évoluent sous leurs plus hauts du début de séance.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,3% à 0,4%, ce qui pourrait suffire au Standard & Poor's-500 pour battre son record historique.

Les marchés sont soutenus entre autres par la perspective d'un nouveau plan de relance au Japon après la large victoire de la coalition gouvernementale aux sénatoriales de dimanche et par celle d'un prochain assouplissement de la politique monétaire de la Banque d'Angleterre, qui annoncera sa décision jeudi.

La Bourse de Tokyo a fini la journée sur un gain de près de 4%.

Les sidérurgistes européens sont entourés après l'annonce par Thyssenkrupp de discussions avec Tata Steel en vue d'une possible consolidation du secteur en Europe. Thyssenkrupp prend 5,47% et ArcelorMittal s'adjuge 5,03%, la plus forte hausse du CAC.

L'indice Stoxx du compartiment des ressources de base gagne 2,46%, la meilleure performance sectorielle devant celle de l'immobilier (+1,41%).

Aux bancaires, l'italienne Monte Paschi poursuit son rebond avec une hausse de 5,37%, la plus forte hausse du Stoxx 600. Plusieurs journaux italiens ont rapporté que le fonds de soutien Atlante pourrait décharger la banque d'une partie de ses créances douteuses. Mais l'indice des banques italiennes abandonne encore 1,8%, tandis que le Stoxx européen du secteur stagne.

Airbus s'adjuge 2,2% au premier jour du salon aéronautique de Farnborough, marqué par une importante commande de Virgin Atlantic et des rumeurs de contrat géant avec la compagnie malaisienne AirAsia pour plus de 12,5 milliards de dollars.

Sur le marché des changes, les attentes liées à la Banque d'Angleterre font reculer la livre sterling tandis que l'euro cède près de 0,2% face au dollar.

Le marché obligataire, lui, continue de bénéficier des craintes persistantes liées au Brexit. Le rendement à dix ans néerlandais est passé à son tour en territoire négatif, une première.

Le marché pétrolier souffre quant à lui de nouveaux signes de déséquilibre entre l'offre et la demande: le Brent est revenu sous le seuil des 46 dollars le baril, le brut léger américain sous 45 dollars.

(Sudip Kar-Gupta et Nigel Stephenson; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant