Hausse des Bourses européennes à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes sont en hausse à la mi-séance après une série de résultats de sociétés bien accueillis par les investisseurs et Wall Street devrait débuter la journée dans le vert.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,75% (36,87 points) à 4.949,03 points à 11h40 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 1,1% et à Londres, le FTSE s'adjuge 0,47%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 prend 0,76% et l'EuroStoxx 50 0,83%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d'environ 0,2%.

Si les marchés continuent de se préparer à une remontée des taux de la Réserve fédérale américaine le mois prochain, un facteur potentiellement défavorable aux actions, certains observateurs relativisent son importance.

"S'il y a une hausse ponctuelle de taux de la Fed, le marché a suffisamment d'appétit pour enjamber l'obstacle", dit ainsi Manoj Ladwa, responsable du trading chez TJM Partners. "Au-delà, la politique monétaire de la Banque centrale européenne reste accommodante et c'est un facteur de soutien pour les actions."

Parmi les plus fortes hausses du jour en Europe, le brasseur danois Carlsberg bondit de 7% après l'annonce de charges exceptionnelles et de réductions d'effectifs destinées à relancer sa croissance, des mesures saluées par les analystes.

Ses concurrents SABMiller et AB InBev prennent respectivement 2,73% et 0,58% après la présentation des modalités de l'offre de rachat du premier par le second et l'annonce de la cession des parts de SABMiller dans la coentreprise américaine MillerCoors.

Henkel affiche un gain 7,85%, l'une des meilleures performances de l'indice Stoxx 600, après ses résultats trimestriels, qui dépassent les attentes.

A la baisse, Vivendi chute de 6,21%, la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF-120; ses résultats trimestriels ont déçu le marché et certains analystes s'inquiètent de l'annonce d'"une période d'investissements potentiellement élevée" au cours des deux prochaines années.

Le groupe allemand d'éclairage Osram s'effondre quant à lui de 23% après la présentation d'un plan d'investissement de trois milliards d'euros, jugé risqué.

Si, sur les marchés actions, les publications d'entreprise ont pris le pas sur les indicateurs chinois mitigés du jour, ce facteur continue de peser sur les cours des matières premières, également pénalisés par la vigueur du dollar. Le cuivre reste ainsi proche de son plus bas niveau depuis six ans.

(Danilo Masoni; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant