Hausse de la TVA et baisse du budget sur quatre ans en Finlande

le
0

HELSINKI (Reuters) - La Finlande, cherchant à conserver sa note "triple A", a annoncé jeudi une augmentation de la TVA pour l'an prochain, tout en décidant de procéder à des coupes budgétaires modestes sur les années à venir, cédant à la pression des partis de gauche de la coalition au pouvoir.

En présentant les projections budgétaires du gouvernement pour la période 2013-2016, le Premier ministre conservateur Jyrki Katainen, qui avait promis une réforme drastique lors de sa prise de fonctions l'an dernier, a annoncé que le budget serait finalement réduit de 2,7 milliards d'euros entre 2013 et 2016.

Ces coupes sont inférieures de moitié environ à celles recommandées par les fonctionnaires du Trésor, les partis de gauche de la coalition s'étant opposés à une trop grande rigueur.

La Finlande est l'un des rares pays de la zone euro à conserver une notation triple A, mais l'agence de notation Standard & Poor's a assorti sa note d'une perspective négative, ce qui signifie qu'une baisse de note est possible cette année ou l'an prochain.

Le plan du gouvernement, qui combine 1,2 milliard d'euros de baisses des dépenses et 1,5 milliard d'augmentations d'impôts, vise à établir un équilibre entre maintien de la croissance économique et maintien du statut de la Finlande aux yeux des investisseurs internationaux.

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) passera de 23% à 24% en janvier 2013, mais restera tout de même un point de pourcentage inférieure à ce qui se pratique au Danemark, en Norvège et Suède.

"Ces mesures n'affecteront pas la croissance", a assuré le chef du gouvernement à la presse. "Avec ce plan, nous pouvons maintenir notre crédibilité extérieure, essentielle pour le maintien de la note."

La situation financière de la Finlande est l'une des plus saines d'Europe avec une dette publique estimée à 49% du produit intérieur brut (PIB) fin 2011. Le déficit budgétaire n'a représenté que 0,5% du PIB l'an dernier.

Le gouvernement annoncera ses prévisions économiques jeudi prochain. En 2011, le PIB finlandais a crû de 2,9%.

Le plan annoncé jeudi fait suite à des semaines de négociations entre Coalition nationale, le parti de Jyrki Katainen et les autres membres des six partis de la coalition au pouvoir.

Terhi Kinnunen, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant