Hausse de l'activité observée sur le site nucléaire nord-coréen

le
0
    SEOUL, 7 octobre (Reuters) - Une augmentation de l'activité 
observée sur le site d'essais nucléaires nord-coréen pourrait 
suggérer soit la préparation d'un nouveau test soit un effort de 
recueil des données relatives au précédent essai, a déclaré 
vendredi l'organisme américain 38 North, spécialisé dans 
l'observation de la Corée du Nord. 
    Citant des images satellite, 38 North, qui est géré par 
l'Ecole des Hautes études internationales de l'université 
Johns-Hopkins, précise avoir constaté une activité dans chacun 
des trois complexes de tunnels du site nucléaire de Punggye-ri, 
avec notamment des mouvements de grands véhicules et de 
personnel. 
    "Une raison possible de cette activité est le recueil de 
données de l'essai du 9 septembre mais d'autres raisons ne 
peuvent être exclues (...) comme la préparation d'un nouvel 
essai", a précisé l'organisme. 
    Il y a un peu plus d'un mois,  la Corée du Nord a procédé à 
son cinquième essai nucléaire, d'une puissance sans précédent, 
et se dit désormais capable d'équiper des missiles balistiques 
d'ogives nucléaires.   
    Les autorités sud-coréennes estiment, comme d'autres, que la 
Corée du Nord est prête à tout moment à procéder à un nouvel 
essai nucléaire.   
    Certains pensent que Pyongyang pourrait marquer 
l'anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs de 
Corée, le 10 octobre, par une nouvelle explosion sous-terraine. 
    La ministre de la Défense japonaise Tomomi Inada a déclaré 
plus tôt que la possibilité d'une nouvelle provocation de la 
Corée du Nord ne pouvait être exclue. 
    Les essais nucléaires et les tests de missiles balistiques 
auxquels se livrent les autorités de Pyongyang ont été condamnés 
par la communauté internationale et ont conduit à plusieurs 
trains de sanctions de la part des Nations unies. 
    Des discussions sont actuellement en cours pour l'adoption 
de nouvelles mesures de rétorsion après l'essai souterrain 
conduit par le régime nord-coréen le 9 septembre. 
 
 (Jack Kim et Ju-min Park, Benoît Van Overstraeten pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant