Hausse de 9,8% du marché automobile européen en septembre-ACEA

le
1

PARIS, 16 octobre (Reuters) - La hausse des ventes de voitures en Europe est restée soutenue en septembre et le scandale Volkswagen ne semble pas avoir affecté les performances commerciales des marques du groupe allemand, montrent les chiffres publiés vendredi l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA). Les ventes de voitures dans les pays de l'Union européenne et ceux de l'Association européenne de libre-échange (Islande, Norvège et Suisse) ont progressé de 9,8% le mois dernier par rapport à l'an dernier, à 1.394.223. Septembre marque le 25e mois consécutif de croissance du marché. L'ACEA note que la demande a été soutenue sur tous les grands marchés du continent, portée entre autres par la reprise économique de certains pays du sud et par les dispositifs de primes à la casse encore en vigueur. La hausse des ventes a ainsi atteint 22,5% en Espagne, 17,2% en Italie et 9,1% en France, alors qu'elle n'a été que de 4,8% en Allemagne, le premier marché d'Europe. Sur les neuf premiers mois de l'année, il s'est vendu 10.766.666 véhicules sur le marché européen, un chiffre en hausse de 8,8%, précise l'ACEA, tout en rappelant que le marché est encore loin d'avoir retrouvé son niveau d'avant la crise: sur les neuf premiers mois de 2007, les ventes avaient atteint près de 12 millions d'unités. Le détail par constructeur montre que le scandale du logiciel de trucage des tests d'émission polluante installé par Volkswagen sur plusieurs millions de véhicules dans le monde, révélé le 18 septembre par les autorités américaines, n'a pour l'instant pas affecté notablement ses ventes. La marque allemande a écoulé 156.694 voitures le mois dernier, soit 6,5% de plus qu'en septembre 2014, restant ainsi, et de loin, la première marque d'Europe. Pour l'ensemble des marques du groupe Volkswagen (VW, Audi, Skoda, Seat et Porsche principalement), la hausse des ventes ressort à 8,3%, à 325.497. A titre de comparaison, les ventes du groupe PSA Peugeot Citroën PEUP.PA n'ont augmenté que de 5,2% le mois dernier, celles de Renault RENA.PA de 5,1%. (Marc Angrand, édité par Benoît Van Overstraeten)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tmf43 le vendredi 16 oct 2015 à 08:24

    Ce n'est pas parce que des financiersq et politicards veulent s'emparer de tout que les gens vont arrêter d'acheter des VW. Tout le monde sait très bien que cette histoire de logiciel ne peut pas être le fait seulement d'une marque, et les dirigeants européens, au lieu de tomber dans le piège tendu par les américains pour éliminer toute concurrence de chez eux feraient mieux de se serrer les coudes et soutenir leurs bonnes entreprises.