Hausse de 8,3% du bénéfice de GE au troisième trimestre

le
0
LE BÉNÉFICE DE GENERAL ELECTRIC BONDIT DE 8,3% AU 3E TRIMESTRE
LE BÉNÉFICE DE GENERAL ELECTRIC BONDIT DE 8,3% AU 3E TRIMESTRE

(Reuters) - General Electric a annoncé vendredi une hausse de 8,3% du bénéfice trimestriel, sans pour autant pouvoir éviter un recul du cours de son action dans les transactions d'avant Bourse, les investisseurs sanctionnant un chiffre d'affaires jugé décevant.

Le premier conglomérat industriel américain a fait état d'un bénéfice net de 3,49 milliards de dollars au troisième trimestre, soit 33 cents par action, contre 3,22 milliards (22 cents) un an auparavant.

Le résultat a été soutenu par une forte demande en Asie et aux Etats-Unis de ses turbines électriques et de ses locomotives, élément qui a permis de compenser la conjoncture européenne morose.

Hors éléments exceptionnels, le BPA est de 36 cents, conforme au consensus de Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 2,8% à 36,35 milliards de dollars contre 35,36 milliards. Wall Street prévoyait un chiffre d'affaires de 36,94 milliards de dollars.

"L'économie mondiale est incertaine et nous sommes prêts à une diversité de résultats économiques", a dit le directeur général Jeff Immelt, qui a confirmé l'objectif de croissance à deux chiffres du BPA annuel.

En avant-Bourse le titre réagissait à la baisse, perdant 2,3% à 22,29 dollars.

La division d'infrastructures énergétiques, renforcée au cours des deux dernières années par une série d'acquisitions, principalement dans les secteurs du gaz et du pétrole, a enregistré la plus forte croissance, avec une progression de 12% de ses activités.

En revanche les ventes de ses divisions aviations et santé ont reculé de 1%.

GE, confronté comme tous les grands groupes industriels, à une faible demande de l'Europe, durement touchée par la crise de la dette, avait annoncé le mois dernier un plan de réduction de ses coûts qui devrait lui permettre d'économiser entre 700 millions et un milliards de dollars l'année prochaine.

Le groupe, qui a cette année émis de nouvelles actions pour lever des fonds en cette période de crise financière, s'est également engagé à mettre en place un programme de rachat de titres.

L'action GE a grimpé d'environ 41% sur un an, atteignant un nouveau record depuis la crise de 2008 et surperformant largement la hausse de 22% enregistrée par l'indice Dow Jones sur la même période.

Scott Malone, Wilfrid Exbrayat et Catherine Monin pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant