Hausse de 0,7% du nombre de fonctionnaires en 2014

le
5
HAUSSE DE 0,7% DU NOMBRE DE FONCTIONNAIRES EN 2014
HAUSSE DE 0,7% DU NOMBRE DE FONCTIONNAIRES EN 2014

PARIS (Reuters) - Les effectifs de la fonction publique ont progressé de 0,7% l'an dernier en France, soit de 40.200 à 5,64 millions, sous l'effet une nouvelle fois d'une nette hausse de ceux des collectivités locales, selon les premiers résultats publiés mardi par l'Insee.

Hors contrats aidés, la hausse est limitée à 0,3%.

Cette augmentation marque un ralentissement par rapport au bond de 1,5% (0,7% hors contrats aidés) du nombre de fonctionnaires enregistré en 2013.

Par comparaison, il avait progressé de 0,3% en 2012 et baissé de 0,5% en 2011, François Hollande ayant mis fin entre-temps au non remplacement d'un fonctionnaire d'Etat sur deux partant à la retraite décidé sous Nicolas Sarkozy, tout en s'engageant à en stabiliser les effectifs.

Il a annoncé cette année une dérogation à cette règle avec le renforcement des moyens de la police, de la justice et de l'armée décidé après les attaques islamiques de janvier à Paris, une inflexion qui s'accentue après celles du 13 novembre.

Le volume de travail annuel en équivalent temps plein de la fonction publique a progressé l'an passé de 1,2% (0,5% hors contrats aidés) à 5,28 millions.

Les effectifs sont restés stables à 2,48 millions dans la fonction publique de l'Etat, baissant même de 0,4% hors contrats aidés, après une hausse de 1,0% (+0,1% hors contrats aidés) en 2013.

Les effectifs des seuls ministères se sont contractés de 0,7% alors que ceux des établissements publics ont progressé de 2,5%, du fait notamment de transferts du ministère de l'Environnement et de la hausse du nombre de postes d'assistance éducative dans les établissements scolaires.

Ceux de la fonction publique territoriale ont progressé dans le même temps de 1,5% (0,8% hors contrats aidés), contre 2,0% (0,9%) en 2013, à 1.98 millions,

Année après année, la hausse des effectifs des collectivités est portée par le secteur communal (municipalités et intercommunalités), qui enregistre une progression de 1,8%.

Parallèlement, la progression des effectifs de la fonction publique hospitalière s'est ralentie à 0,9% (0,7% hors contrats aidés), contre 1,7% (1,4%) en 2013. Ses effectifs s'élèvent à 1.18 millions de personnes.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl il y a 12 mois

    Pour la gauche: lutte contre le chômage = création de contrats aidés et de postes de fonctionnaires au détriment des productifs

  • jyth01 il y a 12 mois

    La faillite de la France, avec le système socialiste inégalitaire et diviseur. Cela fait le fond de commerce de la gaëc familiale Le Pen

  • j.barbe6 il y a 12 mois

    Tout va bien pour le fonctionnaire merci pour lui. Il est servi par son gouvernement.Et pendant ce temps là le privé est tondu, précarisé....

  • M7403983 il y a 12 mois

    Contrats aidés ou pas, c'est toujours de la dépense publique, niant une quelconque corrélation avec l'économie actuelle du pays, bref une économie socialisante ... Nous devons nous attendre à des lendemains difficiles avec de tels diseurs de bonne aventure !!!!

  • M4369955 il y a 12 mois

    Et oui l'Etat dégraisse mais les collectivités territoriales ne cessent d'embaucher, clientélisme oblige !