Hausse de 0,3% des prix à la consommation en décembre

le
1
UNE INFLATION DE 0,3% EN DÉCEMBRE
UNE INFLATION DE 0,3% EN DÉCEMBRE

PARIS (Reuters) - Les prix à la consommation ont progressé de 0,3% en décembre en France sous l'effet notamment des hausses saisonnières de certains services et produits manufacturés et d'un rebond des prix pétroliers, selon les statistiques publiées mardi par l'Insee.

Ils étaient restés stables en novembre.

Sur l'ensemble de 2013, ils affichent une hausse limitée à 0,7%, soit le rythme le plus faible depuis 1998, au moment où des économistes s'inquiètent de plus en plus des risques de déflation dans la zone euro. Le taux d'inflation annuel de la zone a déjà été estimé à 0,8% en décembre par l'institut Eurostat.

L'indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, est ressorti à +0,4% en décembre et progresse de 0,8% sur douze mois.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un taux d'inflation IPCH de 0,4% en décembre et de 0,9% en 2013.

La faible inflation de 2013 aurait dû logiquement entraîner une nouvelle baisse du taux du livret A, qui a été ramené à 1,25% au 1er août dernier, lors de sa prochaine révision prévue le 1er février.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici a toutefois laissé entendre la semaine passée que le gouvernement pourrait renoncer à cette baisse en invoquant une nouvelle fois la protection du pouvoir d'achat des épargnants.

Sur la base du taux d'inflation constaté, le taux du livret A, le produit d'épargne le plus populaire en France, aurait déjà dû être abaissé à 1,0%, un plus bas record, le 1er août dernier. Sa révision semestrielle est décidée par le ministre de l'Economie sur recommandation du gouverneur de la Banque de France.

Corrigée des variations saisonnières, l'inflation de décembre est ressortie à +0,1% (+0,7% sur un an) tandis que l'indice des prix hors tabac a progressé de 0,4% (+0,6% sur un an).

L'inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils) est restée quasi stable, dans le prolongement des mois précédents, et augmente de 0,6% sur un an.

En décembre, les prix de l'énergie ont rebondi de 0,7% après leur recul de novembre (-0,6%), sous l'effet de la hausse des prix pétroliers (+1,3%).

Les prix des produits alimentaires ont progressé de 0,1% sous l'impulsion des produits frais (+1,5%).

Les prix des produits manufacturés ont également augmenté de 0,1% sur le mois en raison de la hausse saisonnière de l'habillement-chaussure (+0,6%). Mais sur un an, ils accusent une baisse de 0,6%.

Ceux des services ont augmenté de 0,5% en raison des hausses de certains services en lien avec les congés de fin d'année : transports aériens (+13,8%), voyages touristiques tout compris (+12,7%) et hébergement de vacances (+13%).

Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.tavern le mardi 14 jan 2014 à 09:31

    Les soldes toute l’année (sauf alimentation, loyers, impôts, taxes, …) expliqueraient la différence inflation selon l’INSEE de 0,7% /an à celle ressentie dans la France d’en bas hélas (bien réelle aussi) de plusieurs % /an ?

Partenaires Taux