Hatem Ben Arfa, déjà un sujet de débat

le
0
Hatem Ben Arfa, déjà un sujet de débat
Hatem Ben Arfa, déjà un sujet de débat

« Ça y est, je l'ai ! » s'exclame Noam en sortant de la boutique officielle du PSG sur les Champs-Elysées, à Paris. Dans son sac se cache son précieux sésame : le maillot du néo-Parisien Hatem Ben Arfa, avec le n° 21. « Il ira directement dans ma collection, à côté de celui d'Ibrahimovic ! » confie-t-il, ravi. L'arrivée de l'ancien joueur de Nice, qui a officiellement rejoint le club de la capitale hier, pour une durée de deux ans, s'est visiblement jouée sur le fil. « A dix minutes près, je signais au Séville FC, a expliqué le joueur sur le site Internet du club. Quelques instants avant ma signature en Espagne, j'ai discuté avec le PSG qui m'a dit de réfléchir, que le club me voulait vraiment. Ça s'est donc fait au dernier moment. C'est le destin, c'était écrit ! »

 

Pour certains supporteurs, ce premier recrutement depuis l'arrivée du nouvel entraîneur Unai Emery sonne comme une heureuse surprise. Les deux hommes seront d'ailleurs officiellement présentés lundi, à 15 heures, au Parc des Princes. « J'étais persuadé que Ben Arfa, dont je suis fan, allait signer à Séville. Mais il débarque ici, je suis comblé », jubile Sébastien, la trentaine, vêtu d'un maillot de Di Maria. « Il est génial. Il va apporter au club et, avec un peu de chance, il nous permettra de franchir un cap en Ligue des champions », s'enthousiasme Lucas.

 

D'autres, pourtant, ne peuvent s'empêcher d'émettre une réserve quant au transfert de l'international français de 29 ans, né à Clamart (Hauts-de-Seine). « S'imposer au PSG, c'est compliqué, estime Patrick, fan du club et expatrié à Londres. Il est bourré de talent, mais il aura davantage de pression. Nous, supporteurs, attendons beaucoup de lui et j'ai peur que ça lui porte préjudice. » Sébastien, lui, se dit « assez déçu ». « Pour moi, il n'a pas sa place dans l'équipe, juge-t-il. Il est trop inconstant et risque de faire un gros flop. J'aurais ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant