Hassan Cheikh, un élu à la tête de la Somalie

le
0
À la surprise générale, cet outsider a remporté la première élection depuis 1969.

Depuis lundi soir, Hassan Cheikh Mohamud est le nouveau président de la Somalie. Universitaire policé dans un pays de chefs de guerre, l'homme a pourtant été confortablement élu à Mogadiscio par les parlementaires contre le chef d'État sortant, Cheikh Sharif, avec 70 % des voix. Placé sous l'égide de l'ONU, ce vote, le premier depuis 1969 en Somalie, pays ravagé par plus de 20 ans de guerre civile, fait place à d'immenses espoirs. Cette élection a d'ailleurs été saluée dans les rues de la capitale par des tirs en l'air et des concerts de Klaxon d'un peuple voulant oublier les inconnues qui entourent ce scrutin.

Car, il y a encore peu, Hassan Cheikh Mohamud passait pour un parfait outsider. Il ne devrait sa victoire qu'à l'alliance de plusieurs hommes politiques pour faire tomber le président sortant. «C'est la grosse inconnue, on ne le connaît pas trop», reconnaît un diplomate. Hassan Cheikh, 56 ans, est considéré comme l'un des pionniers de la timide société

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant