Haro sur les fêtes nocturnes des plages de l'Hérault

le
0
La préfecture veut un meilleur contrôle des soirées se déroulant sur les plages. Un manque à gagner pour les bars et restaurants.

Le sable, la chaleur, la mer...Tout cela risque bien d'être désormais interdit aux noctambules de l'Hérault. En cause, un courrier adressé mi-juin par la préfecture aux maires des communes du littoral leur demandant plus de vigilance.

Dans cette lettre, l'État constate en effet que «de plus en plus, les gestionnaires des établissements de plage organisent d'importantes soirées sur le domaine public». Des soirées qui «peuvent rassembler des milliers de personnes» et qui sont totalement «proscrites». «Nous n'interdisons pas toutes les fêtes sur les plages, précise Fabienne Ellul, sous-préfet littoral pour la région Languedoc-Roussillon. Simplement, les concessionnaires ne doivent pas dépasser les capacités d'accueil de leur établissement.»

3000 personnes attendues à la Voile Rouge

Depuis ce rappel à l'ordre, les patrons de bars et de restaurants de plage n'ont eu d'autre choix que d'obéir. Au risque de perdre beaucoup d'argent. Jacky Bonnieu, patron de la Voile

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant