Haro sur les cambrioleurs des beaux quartiers

le
0
La police déploie de nouvelles stratégies à Paris pour mettre un terme à leurs méfaits.

Le mécène Pierre Bergé, Bernard Tapie, l'humoriste Michaël Youn ont un point commun. Tous trois déclarent avoir été cambriolés en 2010. Leur nom est donc venu émailler la liste des 32.200 cambriolages recensés dans la capitale et dans ses départements limitrophes l'année écoulée, contre 30.000 l'an dernier. Le 4×4 américain de Youn, également volé le soir du 31 décembre, était tellement voyant que les malfaiteurs ont finalement préféré l'abandonner sur un parking, avec quelques objets difficiles à recycler. Mais toutes les victimes n'auront pas cette chance. Le préjudice se chiffre souvent en centaines de milliers d'euros, en argent, montres, bijoux, argenterie, les professionnels du fric-frac n'hésitant pas à emporter des coffres-forts de plus de 200 kg, comme on enlève un frigidaire.

Ces «cambriolages de luxe» ont mobilisé plus que d'ordinaire la police parisienne au tournant de l'année 2010. Au point que le préfet de police de la capitale, Michel G

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant