Haro sur le meeting pro-Hollande de Colomiers

le
0
Meeting de soutien à François Hollande organisé par le mouvement Hé oh la gauche !, en avril à Paris.
Meeting de soutien à François Hollande organisé par le mouvement Hé oh la gauche !, en avril à Paris.

Cinq ministres, un Premier ministre, et c'est tout. Le meeting de Colomiers, lundi, n'attire pas les foules, malgré le mot d'ordre lancé par le mouvement Hé oh la gauche !? le soutien à l'action du chef de l'État ? et les invitations lancées à tous les membres du gouvernement. « Hé oh la gauche !, c'est sympathique, mais insuffisant. Ce que nous voulons, c'est Hé oh la République ! », s'est gentiment moqué jeudi Jean-Marie Le Guen, lors d'un petit discours prononcé devant les réformateurs du PS. Certes, la réunion de Colomiers aura pour thème « L'essentiel, c'est la République », mais le ministre en charge des Relations avec le Parlement aimerait que le mouvement lancé par Stéphane Le Foll déborde le cadre du PS. « Cette réunion est trop restreinte, elle parle trop au PS et à la gauche. Il faut aller au-delà », observe Le Guen. Selon lui, le premier tour de la présidentielle de 2017 servira à qualifier le candidat du camp républicain, de droite ou de gauche, Marine Le Pen étant à ses yeux déjà au deuxième tour. Il est donc nécessaire, dit Le Guen, de rassembler au-delà de son propre camp dès le premier tour.

Le meeting de Colomiers déclenche des critiques d'un autre ordre. D'abord, il remplace en partie l'université d'été de La Rochelle, dont l'annulation passe mal chez bon nombre de cadres socialistes. « On a abandonné La Rochelle aux frondeurs », râle le député du Val-d'Oise Philippe...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant