Haro sur le golf et la gloutonnerie en Chine

le
0

PEKIN, 22 octobre (Reuters) - Le Parti communiste chinois vient de placer le golf et la gloutonnerie sur la liste des pratiques interdites aux membres du parti dans le cadre de la lutte contre la corruption décrétée par le président Xi Jinping, a rapporté l'agence Chine nouvelle tard mercredi soir. Les moeurs des dirigeants chinois, notamment des banquets pantagruéliques organisés par certains d'entre eux, ont jeté le discrédit sur la classe politique, censée donner l'exemple en vivant modestement. Depuis son élection en 2013, Xi Jinping a déclaré la guerre aux abus et à la corruption, disant y voir une question de survie pour le Parti communiste (PCC). Des dizaines d'officiels ont depuis été arrêtés ou sont la cible d'enquêtes. Selon Chine nouvelle, les nouveaux interdits complètent un ensemble de réglementations visant à codifier les entorses à la discipline qui ne sont plus tolérées, et s'appliquent aux 88 millions de membres du PCC. "Les membres du parti doivent séparer intérêts publics et privés, faire passer les intérêts publics en premier et travailler de manière désintéressée", écrit l'agence à propos du nouveau code de conduite, qui invite les membres du PCC "à préférer la simplicité et à se préserver de l'extravagance". "Le nouveau code de discipline place explicitement la consommation excessive de nourriture et de boisson et la pratique du golf sur la liste des violations, ce qui n'était pas le cas auparavant", ajoute-t-elle. Il condamne aussi les "relations sexuelles inappropriées", une définition semble-t-il plus large que "le concubinage et la pratique de l'adultère" jusqu'alors prohibés. Fondées ou non, les accusations d'adultère sont souvent portées contre les hauts dirigeants chinois arrêtés pour corruption afin de les discréditer. (Ben Blanchard; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant