Harlequin: le livre sentimental devient numérique

le
0
Stéphane Aznar, directeur général des éditions Harlequin France, est l'invité du «Buzz Média Orange-Le Figaro».

Multinationale de la littérature à l'eau de rose, les éditions Harlequin vendent quatre livres chaque seconde dans le monde. Depuis la création des éditions Harlequin au Canada en 1949, 5,9 milliards de livres ont ainsi été vendus, dont 125 millions en 2010. En cette journée de Saint-Valentin, les ventes explosent-elles? «Pas vraiment, nous publions des romans sentimentaux mais notre activité n'est guère saisonnière et à la Saint-Valentin, nos lectrices n'achètent pas davantage. Nos pics de vente se situent plutôt aux abords de l'été», corrige Stéphane Aznar. «Notre lectorat est très varié. Notre c½ur de cible, ce sont des lectrices de 20 à 50 ans. 30% d'entre elles ont moins de 35 ans», explique le responsable des éditions Harlequin en France.

La filiale française est une joint venture entre le groupe canadien Torstar Corporation et l'éditeur français Hachette Livre. La France est-elle un marché spécifique? «Non, nous sommes très proches, en t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant