Harlem Désir appelle "l'autre gauche" à modérer ses critiques

le
5
HARLEM DÉSIR APPELLE "L'AUTRE GAUCHE" À L'UNITÉ
HARLEM DÉSIR APPELLE "L'AUTRE GAUCHE" À L'UNITÉ

PARIS (Reuters) - Harlem Désir a appelé mardi le Parti communiste et le Parti de gauche à faire preuve d'un peu plus d'unité et de respect alors que le fossé se creuse entre les socialistes et "la gauche de la gauche".

Le premier secrétaire du Parti socialiste a rappelé que les communistes voulaient continuer à gérer des collectivités locales avec le PS et ses alliés de la majorité, ce qui ne semble guère compatible à ses yeux avec des attaques frontales.

"La France a besoin de toute la gauche et donc la gauche a besoin d'unité et de respect", a-t-il dit lors de ses voeux à la presse, où il s'est présenté comme le porte-voix de la "gauche du réel".

"Je souhaite que l'on se garde de tout propos ou de toute attitude qui soient de nature à affaiblir et à diviser la gauche", a-t-il ajouté.

Les socialistes reprochent aux communistes d'avoir voté avec la droite au Sénat, en particulier contre le budget de la sécurité sociale.

Harlem Désir a également qualifié de "faute contre la gauche" la publication fin décembre d'une vidéo dans laquelle le PCF égrène une liste des promesses non tenues par François Hollande.

Plus récemment, un débat télévisé entre Jean-Luc Mélenchon, le président du Parti de gauche, et le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, a illustré le clivage sur ce que doit être une politique de gauche.

Le PCF vient en outre de faire savoir que ses parlementaires refuseront de transposer en l'état l'accord sur l'emploi conclu vendredi entre le patronat et trois syndicats, et dont le gouvernement a promis une transcription "fidèle".

Le Front de gauche a également lancé ce mardi une campagne nationale contre l'austérité.

MISE EN GARDE DE L'AILE GAUCHE DU PS

Contestant tout isolement du PS, Harlem Désir a réuni la semaine dernière tous les chefs des partis portant les couleurs de la majorité présidentielle, des écologistes aux radicaux de gauche, autour du slogan d'une "gauche rassemblée".

Mais le PCF et le Parti de gauche ont brillé par leur absence.

Le dirigeant du PS, qui va lancer une série de forums et d'ateliers pour engager "le dialogue avec les Français", a invité communistes et sympathisants de Jean-Luc Mélenchon à y participer.

"Si demain le Parti communiste et le Front de gauche veulent venir participer avec nous à ce travail d'enrichissement de l'action du gouvernement (...) la porte leur est ouverte", a-t-il dit.

"Nous gérons ensemble les collectivités locales. Le Parti communiste nous dit qu'il souhaite continuer à prendre part à cette responsabilité commune. Nous souhaitons que cela participe d'un état d'esprit qui soit celui d'une gauche qui se parle, qui se respecte", a-t-il dit en forme de mise en garde.

Mais des désaccords se dessinent également au sein du PS, dont l'aile gauche affiche ouvertement ses divergences avec la politique gouvernementale sur le "coeur des sujets économiques et sociaux", notamment l'accord sur la réforme du marché du travail et la future réforme bancaire.

"Je veux être en phase avec la majorité des gens qui ont voté pour Hollande", explique Emmanuel Maurel, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France. "S'il n'y a pas de sérieuse inflexion, les élections intermédiaires, qui sont toujours compliquées pour le parti en place, peuvent être très difficiles", ajoute-t-il.

Gérard Bon et Chine Labbé, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le mardi 15 jan 2013 à 17:48

    Beurk ce type, l'illustration parfaite de l'héritage de la période mittrand ! Beurk !

  • peggy111 le mardi 15 jan 2013 à 17:45

    si les cocos etait au pouvoir on serait comme en grece

  • manx750 le mardi 15 jan 2013 à 17:43

    Monsieur Harlem Desir ? C'est le monsieur qui a traité la manifestation de dimanche 13 contre le mariage pour tous de fiasco ? Il propose un travail d'enrichissement entre M. Mélenchon, le parti communiste et M. Cahuzac ? En Suiise peut être ? Ou à Liévain ? Ou à la MNEF ? ou a SOS Racisme ? ou à Marseille ?

  • cavalair le mardi 15 jan 2013 à 17:42

    Voila un nouveau peche: une faute contre la gauche selon Le Reverend Harlem Desir. Je crois que j'irai directement en enfer si le Vatican le reconnait

  • M4841131 le mardi 15 jan 2013 à 17:02

    respect ==> certainement pas pour toi , vol.eur