Harewood et Sigma donnent naissance à Theam

le
0
(NEWSManagers.com) - Comme nous l' annoncions en juin 2010, Harewood Asset Management, créé en 2004 à l' initiative des équipes de dérivés actions de BNP Paribas CIB, a été fusionné avec l' équipe Sigma de BNP Paribas Asset Management. Appelé Theam, l' ensemble issu de ce rapprochement désormais effectif devient une filiale à 100 % de BNP Paribas Investment Partners, a annoncé mardi Philippe Marchessaux, administrateur directeur général de BNP Paribas IP, au cours d' une conférence de presse. Ses encours sous gestion se montent à près de 50 milliards d' euros avec les 44,3 milliards de Sigma et les 4,7 milliards de Harewood. Un montant que Philippe Marchessaux espère doubler au cours des cinq prochaines années, grâce notamment au développement de la clientèle Asie et Amérique du Nord. Les effectifs, quant à eux, ressortent à 120 personnes, tandis que la structure est dirigée par Gilles Guérin, arrivé le 1er juillet pour conduire la fusion en provenance de HDF Finance où il était vice-président du directoire.

L' activité de Theam se structure autour de quatre spécialités, sachant que Sigma apporte son savoir-faire dans les gestions indicielle et garantie, l' allocation de risque et les stratégies de performance absolue, tandis que Harewood était spécialisé dans l' offre de fonds systématiques et la multigestion alternative. La plus importante en termes d' encours (25,1 milliards d' euros) est la gestion de fonds garantis et protégés. Vient ensuite l' activité ETF et gestion indicielle, comprenant notamment la gamme EasyETF, avec 15,9 milliards d' euros. Le troisième pôle est la gestion alternative, qui représente 5,4 milliards d' euros. Elle se fera en direct au travers des stratégies discrétionnaires quantitatives logées dans des fonds Ucits III ou bien en architecture ouverte via des fonds de multigestion alternative. Enfin, avec 2,4 milliards d' euros, Theam compte aussi un pilier gestion systématique active.

S' agissant de l' offre, Gilles Guérin indique que les deux gammes étaient plutôt complémentaires et qu' il n' y aura sans doute qu' une seule fusion de fonds (sur la volatilité). Par ailleurs, quelques ETF qui n' étaient pas suffisamment flexibles ont été éliminés, mais de nouveaux seront créés. Le seul grand changement, hormis des lancements de fonds, sera selon lui l' adoption du nom Theam pour les fonds Harewood. Notons tout de même que les fonds Opportunity et Serenity de Fauchier Partners, qui ont été rouverts, ont été repris par Theam et que d' autres fonds pourraient être transférés.


Si la société devient filiale à 100 % de BNP Paribas IP, quittant ainsi le giron de la banque d' investissement, Theam sera dotée d' un conseil de surveillance commun aux deux grands métiers. La société sera présidée par Dominique Hoenn. Et Gilles Guérin sera assisté de Denis Panel (CIO), responsable investissement et structuration, et d' Alexandre Mojaisky (COO), responsable des ventes et des fonctions supports. Philippe Marchessaux, qui présidera le conseil de surveillance, souligne par ailleurs que pour son développement commercial, Theam s' appuiera sur les forces de vente de BNP Paribas IP et celles de BNP Paribas CIB.
D' ailleurs, ce projet commun à la gestion d' actifs et à la banque d' investissement ne sera sans doute pas le dernier. BNP Paribas CIB travaille également par ailleurs à un projet avec BNP Paribas Securities Services pour le clearing d' OTC.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant