Harcelé et menacé, un maire du Vaucluse démissionne

le
1
Le maire de Sablet a envoyé sa démission au préfet de Vaucluse. Un projet de construction de lotissement serait à l'origine des menaces.

Lundi dernier a été «la goutte d'eau qui a fait déborder le vase». Fatigué, le maire de Sablet, petit village provençal de 1300 âmes, évoque ses dernières semaines, ponctuées de peurs. La «goutte d'eau»: un coup de téléphone anonyme qu'il a reçu lundi vers 22 heures à son domicile. Une voix masculine lui ordonne alors de ne pas signer les documents propres au plan local d'urbanisme (PLU). Ce dernier prévoit, entre autres, la construction d'un lotissement sur deux hectares dans la zone de Camassots, en bas du village. L'injonction est accompagnée de menaces physiques sur son épouse, puis, plus largement, sur toute sa famille.

Quelques jours auparavant, il reçoit une lettre. Anonyme elle aussi. Écrite en lettres bâton, elle félicite le maire de récentes inaugurations, comme «l'agrandissement de vestiaires». Mais l'élu, â...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 9 nov 2012 à 19:30

    Que ne ferait-on pas...pour une "poignée de dollars" ???...