Handicap : Philippe Croizon répond au mépris du président

le
0
Selon Valérie Trierweiler, François Hollande a eu des propos méprisants envers Philippe Croizon.
Selon Valérie Trierweiler, François Hollande a eu des propos méprisants envers Philippe Croizon.

Après les pauvres, les handicapés... "Comment as-tu trouvé Croizon ?" "Je n'aime pas les handicapés qui font commerce de leur handicap." Je reste bouche bée." Alors que la polémique enfle autour des "sans-dents", cet autre extrait du livre de Valérie Trierweiler révélant un certain mépris pour les personnes handicapées a éveillé la colère du sportif handisport Philippe Croizon. Il a réagi, via Facebook, à ces propos méprisants prêtés par son ancienne compagne au président de la République : "Je considère que ces propos privés n'auraient jamais dû être rendus publics. Ce sont les mots d'une femme trahie, mais je souhaite néanmoins réagir", précise le célèbre sportif, qui a marqué les esprits en traversant la Manche, puis en reliant les cinq continents à la nage, alors qu'il est amputé des quatre membres. Le sportif handicapé en est toutefois bien conscient : "Ceci était une discussion privée qui a été rendue publique. Je n'attends donc aucune réponse du président de la République." "J'ai fait quelque chose de ma vie"À l'accusation de faire commerce de son handicap, Philippe Croizon répond "au président qu'heureusement, il y a des personnes handicapées qui se bougent pour faire changer le regard sur le handicap en France. Que demande notre président ? Que les personnes en situation de handicap continuent de vivre sous le seuil de pauvreté avec 800 euros par mois et reste déprimées toute leur vie ?" À celui qui aura, tout...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant